Accueil Actualités La Covid-19 tue et se propage : l’Etat démissionnaire se ...

La Covid-19 tue et se propage : l’Etat démissionnaire se morfond !

Covid-19

Les Sénégalais ne sentent plus la présence de la toute puissance publique dans la gestion de la Covid-19.Alors que les prévisions les plus optimistes donnaient une  durée de traque de trois mois  pour bouter ce monstre hors de nos frontières, voilà que c’est l’effet contraire qui se produit. L’Etat a lâché du lest, les Sénégalais s’en moquent et le virus continue d’’imprimer ses marques dans  la cruauté et la désolation. Où  va le Sénégal ?

Depuis  cinq mois, le Sénégal se débat   dans la pandémie à coronavirus. Le virus se propage à un rythme effréné.

Le nombre de morts  et le nombre de cas positifs à la maladie augmentent quotidiennement. Au départ, tout un cérémonial avait été diligenté par les plus hautes autorités du pays.

Le Chef de l’Etat Macky Sall avait déroulé tapis rouge à ses opposants les plus radicaux au Palais de la République.

Certains Sénégalais avaient applaudi des deux mains sans comprendre que  la politique politicienne avait été infectée par ce virus sous nos cieux.

Le président Sall ragaillardi par ce semblant d’union sacrée, décréta l’état d’urgence sur l’ensemble du territoire national. Les forces de l’ordre quadrillèrent le pays pour faire respecter le couvre-feu qui s’étalait de 23 à 5 h du matin.

Des mesures barrières et des mesures de prévention  furent édictées par les autorités sanitaires. Des vivres de soudure furent distribués aux Sénégalais à partir du registre national unique (Rnu).

Un registre obsolète qui ne reflète pas à proprement parler les sénégalais les plus démunis en ce sens que presque tous les sénégalais sont démunis.

Le Chef de l’Etat annonça Fond –Force  Covid-19 qui sera dotée de 1000 milliards pour venir à bout de cette maladie sournoise. L’argent coulait à flot et empruntait les arcanes du pouvoir ou leurs relais politiques.

Conséquences : après cinq mois de lutte contre la Covid-19, le pouvoir de Macky a accusé un cuisant échec dans la gestion de cette crise sanitaire.

A ce jour, le Sénégal enregistre 10386 cas positifs au coronavirus, 6901 guéris et 211 morts. Mais il faut dire que le virus n’a jamais fléchi.

Ce qui conforte l’échec cuisant des plus hautes autorités du pays dans la gestion de cette crise. Mais le plus cocasse dans cette affaire, c’est que l’Etat a complètement livré les Sénégalais à eux-mêmes et les patients contaminés sont priés désormais  de rester chez eux.

Pour les 1000 milliards qui avaient été annoncés, c’est le grand bazar. Si les Sénégalais en arrivent à se demander où est l’Etat dans tout ça, cela signifie en clair qu’il  leur appartient désormais  de prendre leur destin en main face à cette déferlante.

Un Etat incapable d’agir, de sévir pour faire respecter la Loi est presque voué à la déchéance. La seule occasion qui fait réagir le pouvoir au quart de tour dans l’application de la Loi, c’est lorsque sa survie politique est  foncièrement menacée.

Mais à part cela, il laisse faire tout en « ruminant » un 3e mandat sur la base d’un bilan extrêmement nul. Point n’est besoin aujourd’hui de se demander où va le Sénégal !

Assane SEYE-Senegal7

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici