Accueil Actualités La place d’Ousmane Mbengue, ce n’est pas la prison

La place d’Ousmane Mbengue, ce n’est pas la prison

Nous en savons un peu plus sur Ousmane Mbengue. Ce jeune homme qui a étudié au Lycée Seydou Nourou Tall est dépeint par ses anciens camarades de classe comme quelqu’un de « calme, gentil et qui n’insultait même pas ».

Même son de cloche chez ses amis avec qui il a partagé les mêmes bancs à l’UCAO. « Ousmane ne connaît pas la violence. Nous étions dans la même classe et nous suivions une formation en comptabilité », indique une de ses connaissances qui a souhaité garder l’anonymat.
renseigne que « la vie d’Ousmane a basculé après son mariage. Il soupçonnait sa femme d’infidélité. Lorsque cette dernière fut enceinte, Ousmane se disait sûr de ne pas être le papa du bébé, une fille. S’en est suivi un divorce juste après un an et quelques mois de mariage. Une déception qui l’a beaucoup affectée ». D’ailleurs, signale notre source, « il était suivi par un psychologue pendant un certain moment afin de dépasser cette étape de sa vie. L’année passée il avait fait une publication sur Facebook pour dire qu’il allait se suicider et avait disparu pendant des heures. Nous ne pouvions pas le joindre. Finalement il était revenu à la raison. »
Ousmane Mbengue est âgé d’une trentaine d’années environ. Il travaillait à un moment donné comme délégué médical. Comme lui-même l’a dit sur Facebook, il s’apprêtait à sortir un livre.
En réalité dans la lutte contre la criminalité, Ousmane n’est même pas une priorité étant donné qu’ il a présenté ses excuses avant le buzz. Les moyens de la police et de la gendarmerie doivent être utilisés pour traquer plutôt ces bandits nichés un peu partout dans la région de Dakar.

Assane SEYE-Senegal7

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici