Accueil Actualités La plateforme « Ar Li Nu Bokk » plombée par l’arrestation de Guy Maruis...

La plateforme « Ar Li Nu Bokk » plombée par l’arrestation de Guy Maruis Sagna

Après les révélations burlesques de la chaine publique anglaise sur le frère du Président de la République, Aliou Sall, accusé de pots de vin sur les contrats pétroliers, la montée d’adrénaline de la plateforme « Aar Li Nu Bokk » a fait monter les enchères. Ainsi à l’instar des gilets jaunes de la France, « Aar LI Nu Bokk » entendait pousser le pouvoir jusque dans ses derniers retranchements. Mais la Can 2019 a eu la vertu d’éclipser tout ce branle-bas de combat pour laisser place au sport Roi. Ainsi, après la défaite du sénégal face à l’Algérie, Guy Maruis Sagna a été arrêté et accusé de tous les péchés d’Israël. La stratégie de musellement du pouvoir à l’encontre de ce mouvement a été dès lors enclenchée.

Il fallait bien au régime de Macky une astuce pour occuper la plateforme « Aar Li Nu Bokk » autrement que de continuer à étendre ses tentacules dans tout le pays pour réclamer plus de transparence dans la gestion de nos ressources pétrolières et gazières. La chaine publique anglaise avait mis le feu à la paille et il fallait s’attendre à un embrasement sur les milliards dont on a fait état sur les contrats pétroliers sénégalais. Cette plateforme citoyenne avait désormais les coudées franches et travaillait quotidiennement à rallier les Sénégalais à sa cause. Mais la Can 2019 qui a propulsé nos lions jusqu’en finale a eu la dextérité de réduire au néant Aar « Li Nu Nu Bokk » qui perdait du terrain. Seulement après la défaite des poulains d’Aliou Cissé et tout ce que ça comporte comme considération, l’opinion était occupée à ruminer ce fiasco tout en adulant ses jambars tombés les armes à la main. Mais Guy Maruis Sagna n’a pas attendu que les choses se tassent pour encore raviver la flamme de leur plateforme. Et conscient qu’il ne fallait surtout pas laisser ce mouvement prospérer comme d’ avant la Can, Guy Maruis Sagna a été cueilli et jeté en prison. Ainsi, leur mouvement n’aura plus le temps d’aller à la place de la Nation mais il sera occupé à se réunir pour voir comment sortir leur camarade des griffes de Dame Justice. Et il semblerait que cette stratégie de musellement de ce mouvement par le pouvoir fonctionne à merveille car les ailes de « Aar Li Nu Bokk » sont désormais plombées. En attendant, le Procureur s’attèle à ses auditions pour y voir clair dans l’affaire dite Aliou Sall.
Assane SEYE-Sénégal7

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici