L'Actualité en Temps Réel

Lamb – Papa Sow vs Siteu : un conflit de générations à hauts risques !

0

A la suite de Gaston Production qui a renoué avec les grands rendez-vous de l’arène le week-end dernier grâce au 2ème épisode de Pakala contre Forza dont le clap de fin a été favorable au second nommé, Pape Abdou Fall Production (PAF) pose son baluchon à l’Arène nationale dimanche.

Pour ce coup-ci, amateurs et férus de lutte avec frappe seront les témoins privilégiés de la «Première» de Papa Sow-Siteu qui sonne comme une véritable libération pour le promoteur et les deux lutteurs soulagés de sortir du tunnel. Enfin.

Papa Sow a été contraint à un chômage (forcé ?) de 8 ans (2013) après sa victoire face Baye Mandione au stade Demba Diop. Comme si les dieux de l’arène lui avaient tourné le dos, il vivra un sombre épisode de sa carrière avec son exclusion de l’écurie Fass. Suffisant pour compromettre sa carrière et assombrir un tant soit peu le bel avenir qu’il entrevoyait après avoir dicté sa loi au colosse de Thiaroye Sur Mer. C’était sans compter avec la détermination et surtout la forte conviction du Puma que dans la vie tout se gagne aux forceps.

La naissance de l’écurie Jambar Wrestling Academy (Académie des Jambars) le dimanche 2 février 2020, à l’Unité 19 des Parcelles Assainies en est une parfaite illustration. La carrière de Papa Sow est riche de 32 combats marqués par 23 victoires, 8 défaites et 1 nul. Il devance Balla Gaye 2 de deux longueurs. BG2 comptabilise 21 victoires. Il dame le pion à son adversaire sur ce point. Siteu a disputé 16 combats avec 12 victoires et 4 défaites.

Papa Sow dans la peau d’un équilibriste…

Pour les besoins de son baptême du feu sous ses nouvelles couleurs, Papa Sow croise le fer avec Siteu le phénomène dimanche à l’Arène nationale. Il n’est nullement besoin de se perdre en conjectures pour le verdict de combat. Le maître-mot sera : gagner. Il ne devrait en être qu’ainsi pour le « capitaine » de JWA. Il n’a pas droit à l’erreur. Tel un équilibriste, il doit franchir cette étape avec brio. Il y va de la suite de sa carrière.

Une tâche dans ses cordes ? Difficile de répondre par l’affirmative pour la bonne et simple raison que sa longue absence de l’arène (8 ans), synonyme de manque de compétition, ne plaide pas en sa faveur.

Recalé par Gouye Gui, Siteu passe à nouveau devant le Grand Jury

Défait, tour à tour, par Sa Thiès et Gouye Gui, Siteu n’a qu’un seul objectif : recoller au peloton pour poursuivre son ascension vers le sommet. La mission s’avère difficile et périlleuse face au « doyen» Papa Sow qui ne voudra pas faire moins que ses deux jeunes frères cités plus haut. L’on imagine aisément l’état d’esprit de Siteu qui devrait mettre à profit cette belle opportunité que lui offre Gaston Production pour sortir de l’eau et recoller au peloton.

Papa Sow ne fait pas mystère de son désir d’appliquer la règle universelle (Jamais deux sans trois) pour la « première » de Jambar Wrestling Academy face à Siteu. Son expérience et son vécu dans l’arène seront ses atouts majeurs. Son jeune adversaire ne viendra pas les mains vides. Le passage de Siteu en MMA où il a disputé et remporté 2 combats pourrait lui être d’un grand apport. L’on ne saurait occulter le rôle fondamental des tarkindas (le « 3e Gaïndé », version arène) qui mettent le feu aux tribunes à chacune des sorties de leur idole.

Senega7 avec Le Témoin

laissez un commentaire