L'Actualité en Temps Réel

Lamine Diack : « J’aurais dû surveiller mon fils et d’autres »

0

Poursuivi pour corruption et assigné à résidence en France, Lamine Diack, ancien président de l’IAAF a été entendu au mois de juin dernier par le juge français, Van Ruymbeke. Le journal l’Equipe qui a dévoilé la teneur de cette audition révèle que le sénégalais a mouillé son fils Pape Massata Diack, « je savais qu’il faisait du lobbying, comme Sebastian Coe. Mon fils était un des meilleurs au monde en matière de marketing » soutient-il avant vant d’indexer Helmut Digel qui avait remis à la justice française des documents compromettants pour Papa Massata Diack. « M. Digel raconte des histoires. C’est lui qui avait tout le pouvoir. On a eu cette réunion. Cela m’a choqué, mais c’était Digel qui était entièrement responsable […] Mon fils dépendait de M. Digel […] Digel aurait pu mettre fin à toute collaboration avec lui, il ne l’a pas fait […] j’ai dit à mon fils que c’était une connerie […] Après coup, je me dis que j’aurais dû plus surveiller mon fils et d’autres. En lisant le dossier, je découvre certaines choses, je tombe des nues », a affirmé l’ancien président de l’IAAF.

 

Mbissane TINE-Senegal7

laissez un commentaire