Accueil Actualités LDC : Sadio Mané et Liverpool éliminés

LDC : Sadio Mané et Liverpool éliminés

Les Colchoneros se sont imposés 3-2 à Anfield ce soir, portant le score cumulé à 4-2 en leur faveur. Il aura fallu attendre les prolongations et un doublé de Marcos Llorente, puis un but de Morata, pour que le sort de cette passionnante confrontation soit scellée. L’équipe de Diego Simeone élimine donc le tenant du titre et file en quarts.
Le résultat du match aller avait surpris du monde. Si l’Atlético est une équipe redoutable sur ses terres, les Colchoneros n’étaient alors clairement pas dans leur meilleur moment, alors que les Reds eux roulaient sur tous leurs adversaires. Une victoire 1-0 donc pour les Madrilènes, grâce à un but de Saúl en tout début de rencontre, qui a même semblé avoir plongé les Liverpuldiens dans une petite crise. Les troupes de Jürgen Klopp ont ainsi perdu face à Watford (3-0) et Chelsea en FA Cup (2-0), et lorsqu’elles ont gagné, comme face à Bournemouth ce week-end (2-1), elles n’ont pas forcément rassuré. Pour ce match, l’Allemand récupérait Henderson, absent à l’aller, mais perdait Alisson, remplacé par Adrian San Miguel dans les cages. Diego Simeone lui nous avait réservé une petite surprise, puisque Diego Costa démarrait à la pointe de l’attaque aux côtés d’Angel Correa, avec João Félix sur le flanc droit. Et les Rojiblancos ont, au terme d’un match passionnant, obtenu leur ticket pour le prochain tour.

Les Colchoneros étaient proches de climatiser Anfield d’entrée. Sur le coup d’envoi pratiquement, João Félix trouvait Diego Costa dans la profondeur mais l’attaquant espagnol ne trouvait pas le cadre de très peu (1ere). Mais peu à peu, les Reds prenaient le contrôle du match, et Wijnaldum signait une belle tête après ce centre d’Alexander-Arnold, finalement bien captée par Oblak (5e). Salah lui ne trouvait pas le cadre sur cette tentative d’enroulé de l’extérieur de la surface (10e). Les locaux commençaient à multiplier les assauts et le portier colchonero sortait un bel arrêt sur cette frappe puissante d’Oxlade-Chamberlain (14e). Sur corner, Filipe parvenait tout de même à créer de sacrées frayeurs dans Anfield mais sa tête au premier poteau n’était pas cadrée de peu (18e). Les hommes de Diego Simeone recommençaient à montrer du répondant, et au fur et à mesure que la première période avançait, neutralisaient de plus en plus facilement les offensives anglaises.
Oblak et Llorente, les sauveurs
Il fallait attendre cette frappe de l’extérieur de la surface de Mané pour qu’Oblak soit à nouveau sollicité (34e). Le Slovène sortait une nouvelle main décisive devant Firmino cette fois, pratiquement à bout portant (36e). L’intensité était de mise des deux côtés, et même s’il n’y avait pas tant d’occasions chaudes que ça, la rencontre était agréable à suivre. Et les Reds allaient pendre l’avantage juste avant la pause. Sur ce centre de Trent Alexander-Arnold, Wijnaldum était seul au point de penalty. Il plaçait ensuite une tête parfaite, hors de portée pour Oblak (1-0, 44e). Un avantage assez logique à la pause pour le club de la Mersey, qui a créé bien plus de danger que son rival du soir, exploitant beaucoup les côtés pour attaquer. Au retour des vestiaires, les Rouges continuaient de dominer. Oblak devait encore aller très vite au sol pour sortir cette frappe à ras de terre d’Oxlade-Chamberlain (54e). Simeone devait réagir, et faisait entrer Marcos Llorente en lieu et place de Diego Costa pour renforcer son milieu (56e). Derrière, Félix frappait timidement à destination des cages, sans danger pour Adrian (57e).

Oblak signait un nouveau miracle en empêchant Firmino de doubler la mise (59e), alors que son homologue liverpuldien stoppait avec difficulté le tir de Félix (59e). Les Madrilènes s’en sortaient bien puisqu’après cette frappe de Salah, Robertson trouvait la barre de la tête, alors qu’il avait un but tout fait (67e). Oblak, encore lui, empêchait le but d’Alexander-Arnold avec une énième parade (69e). Acculé, l’Atlético avait énormément de mal et surtout, semblait bien inférieur sur le plan physique. Sadio Mané s’essayait même à la reprise acrobatique, mais c’était au-dessus de la barre (85e). Les Colchoneros ont tenu, et on est donc allé en prolongation. Rapidement, les Reds ont inscrit le second but. Wijnaldum centrait sur la tête de Firmino, et le ballon s’écrasait sur le poteau. Il revenait cependant sur le Brésilien, qui n’avait qu’à le pousser au fond (2-0, 94e). De quoi abattre les Madrilènes ? Clairement pas, puisque Llorente allait réduire l’écart. Après une mauvaise relance d’Adrian, Félix décalait pour son milieu de terrain qui plaçait un plat du pied parfait depuis l’extérieur de la surface (2-1, 97e). On était clairement sur un match fou, et l’ancien milieu de terrain signait même un doublé sur une nouvelle frappe de l’extérieur de la surface après une contre-attaque menée par Morata (105e+1) ! En deuxième période de prolongation, les Colchoneros défendaient dans leur surface, assez sereins cette fois, et Morata a même marqué le 3-2 en toute fin de partie (3-2, 120e+1) ! L’Atlético signe donc un bel exploit !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici