Accueil Faits Divers Le « daral » de la SERAS, un refuge de prostituées

Le « daral » de la SERAS, un refuge de prostituées

Hier, la société d’exploitation des ressources animales du Sénégal (Seras) et la police de Pikine ont procédé à une vaste opération de déguerpissement.

Accusés d’occupation anarchique du « daral », certains occupants ont fait dans la résistance et blessé deux policiers, informations rapportées par le « Témoin », lues par senegal7.com.

Gora Diaw, un témoin des affrontements, fait une révélation inattendue en affirmant que le « daral » était devenu un refuge de prostituées.

« Ce qui existe dans ce « daral », c’est du n’importe quoi, il y a des prostituées qui ont trouvé refuge dans ces cabanes » déclare-t-il avant d’ajouter « Nous sommes jeunes et nous ne demandons qu’à travailler. Maintenant, si ces vieux qui ont perdu tout leur argent à cause de ces prostituées viennent nous mettre leur situation sur le dos, c’est le moment de leur répondre et de leur dire que nous avons des femmes. Seul le travail nous amenés ici, nous avons des enfants à nourrir », se défend-il.

Senegal7

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici