Le Maroc se sépare de Vahid Halilhodzic !

Après plusieurs semaines de rumeurs, c’est enfin officiel : la fédération marocaine a décidé de limoger son sélectionneur Vahid Halilhodzic. Arrivé à l’été 2019, le technicien bosnien paie notamment ses brouilles avec Hakim Ziyech.

Depuis son arrivée sur le banc de la sélection marocaine en août 2019, l’entraîneur bosnien Vahid Halilhodzic a obtenu des résultats plus que convaincants avec les Lions de l’Atlas : seulement deux petites défaites au compteur toutes compétitions confondues (face au Gabon en amical en octobre 2019 et face aux USA en amical en juin 2022), le meilleur parcours du Maroc à la CAN depuis 17 ans (quart de finale à la CAN 2021, élimination en prolongation face à l’Egypte) et une qualification à la Coupe du Monde 2022 aux dépens de la République Démocratique du Congo – une deuxième participation de rang à un Mondial après 2018. Oui, mais les critiques de l’autre côté de la Méditerranée n’ont pas cessé.
En effet, malgré l’objectif du Mondial atteint, le technicien bosnien n’a pas été épargné en raison du jeu de l’équipe mais aussi et surtout de sa situation avec l’une des stars du Royaume chérifien : Hakim Ziyech, qui avait même annoncé sa retraite internationale. Et pour répondre à l’appel du peuple marocain, qui ne cesse de demander de régler ce problème, le président de la Fédération Faouzi Lekjaa avait promis de tout faire pour que Ziyech (et Mazraoui) puissent intégrer le groupe Maroc lors de la Coupe du Monde qatari.

Les négociations n’ont pas abouti

Le dirigeant marocain n’avait pas hésité à négocier avec son sélectionneur ainsi qu’avec les deux joueurs concernés pour trouver un terrain d’entente, à six mois du tournoi mondial. Parce que oui, comme vous en informions il y a un moins d’un moins, l’avenir de Coach Vahid était plus incertain que jamais à la tête des Lions. D’ailleurs, pour calmer les ardeurs de la presse marocaine, la fédération avait assuré début mai «qu’aucune réunion n’a été tenue à ce jour entre le président de la FRMF et le Sélectionneur National qui est toujours en congé à l’étranger.» Et si coach Vahid a su faire des concessions et reconvoquer Mazraoui, il a par contre buté sur un Ziyech qui n’a pas souhaité discuter avec lui. Devant cette ambiance pesante, l’instance chérifienne a fini par céder et vient d’annoncer par le biais d’un communiqué s’être séparé de l’ancien entraîneur du Paris Saint-Germain et du FC Nantes.

«En raison des divergences de points de vue entre la Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF) et l’entraineur de l’Equipe Nationale « A », M. Vahid Halilhodzic au sujet de la préparation idoine des Lions de l’Atlas pour la phase finale 22ème édition de la Coupe du Monde Qatar 2022, les deux parties ont convenu de se séparer à l’amiable. A cet effet, la FRMF remercie M.Halilhodzic pour le travail accompli durant sa mission à la tête de l’Equipe Nationale dont principalement la qualification pour la prochaine Coupe du Monde grâce à une Sélection disposant de jeunes joueurs talentueux, et prometteurs. De son côté, M.Vahid Halilhodzic souhaite plein succès au Onze National dans l’avenir. La FRMF rappelle qu’elle mobilisera tous les moyens afin d’assurer à l’Equipe Nationale une bonne préparation au Mondial 2022.», peut-on lire notamment. Après la Côte d’Ivoire en 2010 puis le Japon en 2018, Vahid Halilhodzic est donc viré d’une sélection quelques mois après l’avoir qualifié au Mondial.

 

Senegal7 avec Foot mercato