Accueil Actualités Le Ndiguël de Cheikh Lô à Macky Sall

Le Ndiguël de Cheikh Lô à Macky Sall

Malgré la controverse sur l’utilisation des fonds mobilisés, avec des soupçons de détournements de deniers publics, le musicien Cheikh Lô salue la tenue du Fesman. «L’idée m’a enchanté et ne peut laisser indifférents les acteurs culturels que nous sommes, assure le chanteur «Baye Fall». (Wade) a eu le mérite de créer un cadre pour valoriser notre patrimoine culturel.»

Et Cheikh Lô de s’interroger : «Je suis d’accord qu’il faut de la transparence dans la gestion des deniers publics, mais qu’est-ce que ce régime, qui est là depuis 2012, a fait de si grand pour la culture ? Je le répète, Wade a son Fesman, il faut que le pouvoir en place s’inspire de cette idée lumineuse.»

Pour ce faire, le régime de Macky Sall n’a pas à chercher loin. Cheikh Lô a déjà une idée : «Pourquoi pas organiser un festival international à Dakar tous les deux ans ? J’ai cette idée. Cela permettrait d’inviter des sommités musicales du monde. Il pourrait s’agir d’un festival international de la musique et du tourisme de Dakar. Ainsi on pourrait profiter de l’événement pour faire la promotion du tourisme.»

Quid du financement ? Le chanteur sort la calculette : «Avec le Fesman, on parle de plus de 100 milliards de francs Cfa, mais pour le modèle que je propose, 2 milliards F Cfa suffiront largement pour couvrir toutes les charges.»

Qui casquerait ? «L’objectif, c’est de faire en sorte que le festival soit inscrit dans l’agenda culturel mondial, qu’il soit parmi les plus grands rendez-vous culturels du monde. Donc, c’est à l’État d’en assurer le financement», tranche Cheikh Lô.

L’Obs

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

dix-huit − 17 =