Accueil SOCIETE Le parcours du combattant des étudiants vivants avec handicap

Le parcours du combattant des étudiants vivants avec handicap

A l’Université Cheikh Anta Diop (Ucad), les étudiants en situation de handicap n’ont pas la tâche facile. Au nombre de 200 selon les récentes statistiques du Centre des œuvres universitaires de Dakar (Coud), ils sont confrontés, au quotidien, à un parcours du combattant pour assouvir leur soif de se former. Dans les amphithéâtres comme dans les pavillons et restaurants, les étudiants à mobilité réduite éprouvent des difficultés.

Au pavillon R du campus social, les activités vont bon train. Ici, la vie se résume à un va-et-vient incessant des étudiants. C’est le train-train quotidien. A l’intérieur, une odeur agréable se dégage. Comme d’habitude, c’est du thé. La senteur des clous de girofle et des feuilles de menthe taquine les narines et aiguise l’appétit. Près d’un mur, un fauteuil roulant est disposé. Un autre fauteuil se trouve également dans le couloir. Suffisant pour indiquer qu’un étudiant vivant avec handicap vie dans les lieux. A l’Ucad, nous dit-on, dans plusieurs pavillons du campus, les chambres du rez-de-chaussée sont occupées par les étudiants à mobilité réduite afin de leur permettre d’être plus à l’aise et pouvoir vaquer tranquillement à leurs occupations. Fari Sow vit avec un handicap. Ses béquilles reposent près du lit où il est assis. Sourire aux lèvres, il soutient que les choses ne sont pas faciles pour les personnes handicapées qui sont dans le campus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici