Accueil Politique Le parrainage citoyen : Une stratégie pour la mort programmée des...

Le parrainage citoyen : Une stratégie pour la mort programmée des partis politiques !

Dans le processus de neutralisation de la pléthore de partis politiques, la majorité a diligenté le parrainage pour non seulement limiter les candidatures jugées fantaisistes, mais aussi, mettre en exergue une citoyenneté de façade pour mieux entraver la notion de militantisme. Du coup, les partis politiques s’en retrouvent amenuisés au profit des mouvements citoyens.

La pléthore de partis politiques a été mise à profit par le pouvoir du Président Macky pour instituer la loi sur le parrainage. Et ce, pour limiter de façon drastique les candidatures  en perspectives de la prochaine présidentielle. Toutefois, il urge d’avoir une vision panoramique de la notion de parrainage citoyen et ses implications politiques. En effet la  majorité a compris que pour reléguer au second plan les partis politiques qui risquent de générer  autant de candidatures à la prochaine présidentielle, il fallait une stratégie pour limiter leur marge de manœuvre dans le processus de dévolution de l’électorat. Pour ce faire, elle a trouvé la trouvaille du parrainage citoyen. C’est à dire le postulant à la magistrature suprême est tenu d’avoir 65 000 citoyens signataires dans 6 régions du pays. Ce qui signifie en clair que c’est le citoyen qui est visé et non l’électeur, encore  moins le militant. La nuance aura été de taille, quand bien même, ces trois postures sont susceptibles de rester mitoyennes. A la limite, la vocation des partis politiques qui étaient de conquérir le pouvoir s’en retrouvent amenuisés au profit des mouvements citoyens. D’ailleurs pour justifier le vote de la loi sur le parrainage, des proches du chef de l’Etat auraient accusé l’opposition de vouloir cracher sur les candidatures indépendantes. C’est pour dire que la majorité ne chercherait qu’à casser les partis politiques en mettant en exergue une citoyenneté de façade pour mieux faire passer ses intérêts contingents. Et à l’arrivée, nombre de sénégalais se rendent compte de plus en plus que l’une des particularités de la loi sur le parrainage, c’est indubitablement d’œuvrer pour la mort programmée des partis politiques.

Senegal7.com

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

13 − deux =