Accueil Actualités Le Pastef réitère son soutien à ses militants « qui n’ont enfreint...

Le Pastef réitère son soutien à ses militants « qui n’ont enfreint aucune loi »

Le Pastef Les Patriotes a réitéré son soutien à ses militants arrêtés lors des manifestions pour soutenir leur leader Ousmane Sonko, accusé de viols répétitifs avec arme à feu et menaces de mort », par une jeune masseuse. Le parti estime que « ces jeunes n’ont enfreint aucune loi et certains d’entre eux ont fait l’objet d’actes de torture ».

« Venus témoigner leur soutien au président Ousmane Sonko devant son domicile, le lundi 8 février, beaucoup de jeunes ont été interpellés et dix-neuf (19 +X) d’entre eux sont présentement placés sous mandat de dépôt. Les faits qui leur sont reprochés, et qu’ils n’ont pas reconnus, sont : association de malfaiteurs, organisation d’un mouvement insurrectionnel, incendie criminel et dégradation de biens appartenant à l’État et violence à agents de la police publique dans l’exercice de leur fonction. Ils seront déférés à la prison du cap Manuel », rappelle le parti.

Poursuivant, le Pastef dit réitérer son soutien à ces jeunes et a, par ce fait, commis des avocats depuis le début de leur détention. « Ces derniers continueront à suivre la situation jusqu’à la levée des charges et leur libération totale », dit-il.

A Bignona également 8 personnes interpellées alors qu’elles manifestaient leur soutien au Président Ousmane Sonko, sont toujours en détention. « Tous ces jeunes n’ont enfreint aucune loi et certains d’entre eux ont fait l’objet d’actes de torture graves et dégradants », selon le parti de Sonko.

« Pastef exige leur libération immédiate et sans condition. Pastef se réserve le droit de saisir tous les moyens légaux à sa disposition pour faire face à toute tentative d’intimidation ou de musellement », lit-on dans la note

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici