L'Actualité en Temps Réel

Le rêve brisé d’un jeune réfugié, Mouhamed L. Dramé (Dr. Pierrette Herzberger-Fofana, Députée européenne)

Le décès de Mouhamed Lamine Dramé a provoqué une grande consternation en Allemagne. Les rêves d’un adolescent se sont envolés en un laps de temps.
vendredi dernier , le maire de la ville de Dortmund a pris part aux prières funéraires sur le parvis de la mosquée Abu Bakr de Dortmund, et déplore l’issue de cet accident tragique. Monsieur le Maire a assuré que toute la lumière sera faite dans ce drame qui nous émeut tous.

Les funérailles de l’adolescent Mamadou Lamine Dramé, prévues le lundi 15 août 2022, ont été annulées en raison de l’intervention diplomatique de l’ambassade du Sénégal qui s’est opposé à son enterrement. Suite aux négociations entre l’ambassade du Sénégal et l’administration municipale de Dortmund, la dépouille mortelle sera transférée au Sénégal aujourd’hui, le 18 août. L’Allemagne supporte les frais de rapatriement.

Le corps du défunt devrait arriver en fin d’après-midi à l’aéroport de Dakar-Diamniadio. De là, le cortège funéraire se rendra au village natal de Ndiaffate dans la région de Kaolack, où le défunt doit être enterré comme le souhaite sa famille.
Le jeune Dramé était arrivé en Allemagne en avril 2022 en tant que réfugié mineur de 16 ans non accompagné. Il était à Dortmund que depuis quelques jours seulement avant la confrontation dramatique avec la police lundi dernier, le 8 août 2022, où il a été abattu par un policier.

Le drame
Touché par cinq balles, tirées d’une mitraillette, il a succombé à ses blessures durant l‘intervention chirurgicale d’urgence. Les policiers avaient également auparavant utilisé du gaz poivré et un teaser pour le neutraliser.

Les résultats de l’autopsie et des enquêtes officielles vont pouvoir déterminer l’âge exact du défunt et également permettront de savoir si le défunt était par hasard sous l’influence de drogues, d’alcool ou de médicaments etc…

Il semblerait que Dramé était gravement traumatisé après son odyssée en mer – comme c’est le cas pour de nombreux jeunes réfugiés – d’autant plus qu’il avait quitté la clinique psychiatrique la veille, où il aurait lui-même demandé à être admis.
Les bodycams ou caméras corporelles font partie de l’équipement standard de la police en Rhénanie du Nord-Westphalie (NRW) et ceci depuis fin 2019. Les agents de police sont tenus de les porter et de les allumer en particulier dans les situations conflictuelles où il existe un danger concret pour la vie et l’intégrité physique aussi bien de la police que de la victime.

De nombreuses questions demeurent sans réponse. Pour des raisons de neutralité, l‘enquête n’est plus menée par la police de Dortmund, mais par police de Recklinghausen. Le jeune policier qui a tiré le coup de feu a été suspendu de ses fonctions. Il ne s’agit pas de pointer du doigt la police mais de comprendre ce qui s’est passé afin que la famille puisse faire son deuil en toute sérénité. Et qu’elle puisse prier pour le repos de l’âme du défunt.

La tragédie ouvre le débat sur la question de la violence policière, de l’utilisation de mitraillette par la police, qui est sans doute abusif. Ce drame nous incite également à analyser les conditions dans lesquelles les gens risquent leur vie, mais aussi à examiner la question de l’immigration légale des jeunes qui sont exposés à toutes sortes d’attaques, d‘exactions et de violences sur le chemin de l‘exil, vers un Eldorado fictif qu’est l’Europe.

Nous compatissons à la douleur de sa famille et nous lui exprimons nos sincères condoléances. Puisse le défunt jouir du repos éternel dans son village natal et que la paix revienne dans tous les cœurs!

PS: Le collectif d’organisations de la société civile a appelé à une grande manifestation à Cologne ce samedi, 20.8.2022 à 16H.

Dr. Pierrette Herzberger-Fofana
Députée au Parlement Européen
Co-Présidente de l’intergroupe parlementaire „Anti-
Racisme et Diversité (ARDI)