Accueil Actualités Le Sénégal perd la face : Plus de 11 morts, 500 jeunes...

Le Sénégal perd la face : Plus de 11 morts, 500 jeunes en prison et le pays mis à sac

Le Sénégal est meurtri par l’affaire Adji Sarr-Ousmane Sonko qui a fini de susciter la désolation totale dans tout le pays. Le bilan est plus que macabre et lourd de conséquences  car  nos sources nous révèlent qu’il y aurait plus de 11 morts suite aux manifestations violentes causées par ce feuilleton, plus de 400 jeunes emprisonnés et des biens matériels détruits dans plusieurs localités du pays et à Dakar.

Le Chef de l’Etat appelle à l’apaisement de la situation tandis que le leader de Pastef Les Patriotes, Ousmane Sonko entend ne rien céder au Président de l’Apr. Les parents des jeunes  qui ont été emportés par les violences sont plongés dans la consternation totale.

Un deuil national serait même sur le point d’être organisé. Mais la vérité est que le Sénégal a compétemment perdu la face pour un pays qui était dépeint comme la vitrine démocratique en Afrique au Sud du Sahara.Les Sénégalais ont appelé tous les acteurs à l’apaisement mais il semblerait  que ce n’est qu’un apaisement de façade.

Les arrestations continuent du côté des militants et responsables de Pastef Les Patriotes.Les chefs religieux qui avaient joué les bons offices risquent d’être déçus puisqu’ils vont assister à une implosion de la situation politique du pays si la traque de manifestants continue sur l’ensemble du territoire national.

Sur un autre registre, il urge aussi de situer les responsabilités sur ceux qui ont tué ces jeunes  morts lors de ces violentes manifestations. Des enquêtes indépendantes doivent être diligentées pour savoir qui a fait quoi dans tout le pays.

Assane SEYE-Senegal7