Accueil SOCIETE Le tribunal refuse la liberté provisoire au chauffeur de Cheikh Amar et...

Le tribunal refuse la liberté provisoire au chauffeur de Cheikh Amar et ses complices

Le 30 octobre prochain, le tribunal de Dakar aura sur table la clé USB qui contient les enregistrements des injures et menaces de mort faites à l’encontre du directeur du site Dakaractu, Serigne Diagne. En effet, c’est en partie pour la production de cet élément de preuve que le tribunal a renvoyé le dossier. Mais, auparavant, il a rejeté la demande de la défense qui avait plaidé la liberté provisoire pour les mis en cause dans cette affaire. A la Division des Investigations criminelles (DIC) où il avait porté plainte contre Modou Amar Bouba, Magaye et délégué, le directeur de Dakaractu avait expliqué que le 11  octobre dernier, un certain Modou Amar, frère de l’homme d’affaire Cheikh Amar l’avait appelé au téléphone pour l’abreuver d’injures et proférer à son encontre des menaces de mort selon Vox Pop.

« Si Cheikh Amar va en prison je te promets de prendre ta vie », lui avait textuellement l’homme au bout du fil. Et comme si le ne suffisait pas Bouba avait pris le relais pour traiter  le journaliste de corrompu. Devant les enquêteurs, le sieur Diagne de poursuivre que c’est plus tard que Magaye et celui que l’on surnomme Délégué sont entrés dans la danse. Les mis en cause sont tombés suite aux vérifications effectuées à la Sonatel et garce à l’enregistrement sonore de l’entretien téléphonique que le plaignant a joint à sa plainte. Le tribunal refuse la liberté provisoire au chauffeur de Cheikh Kanté Amar et ses complices.

Senegal7

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici