Accueil Actualités Le troisième mandat une forte éventualité pour le Macky

Le troisième mandat une forte éventualité pour le Macky

Le troisième mandat est une forte éventualité. Même si pour l’instant le sujet est très tabou, les conseillers de l’ombre sont à pied d’oeuvre pour frayer la voie au Chef de l’Etat. 

Le troisième mandat est dans un coin de la tête du Président Macky Sall. Les divergences d’opinions autour de la possibilité ou non pour lui de briguer une troisième fois le fauteuil présidentiel est un pain béni pour le Chef de l’Etat qui a ainsi une brèche dans laquelle il peut s’engouffrer. Les constitutionnalises prêts à défendre la légalité de sa candidature ne manqueront pas. Mais en attendant, il faut bien développer les stratégies pour amoindrir le choc au sein d’une opinion encore traumatisée par le « Wax Waxèt » de Abdoulaye Wade. Mais, Macky Sall a appris des erreurs de son prédécesseur. Il va y aller de façon plus méthodique et moins brutale. La réussite de ce projet devra s’adosser sur  un bilan assez prestigieux. Le Chef de l’Etat va ainsi mettre le pied sur l’accélérateur pour faire sortir ses projets de terre; le « Fast Track ».Il est évident que la meilleur manière, pour un Président, de se faire réélire, c’est de présenter un bilan élogieux. Quoi de mieux pour enrôler la population. Et là, « Fast-Tract », il n’y à pas de temps à perdre, les projets doivent sortir de terre et le plus rapidement possible.Bus Rapid Transit, Train express régional (TER), projet 100 000 logements, Cleaning Day… Les politiques sociales vont ainsi être accrues.  Un hic, la cherté de certaines denrées. Mais, « on est à moins d’un an depuis la réélection, on a assez de temps pour revoir les prix à la baisse. De toute façon, les sénégalais ont tendance à oublier »

Le Président de la République va au début adopter une stratégie aucune position tranchée sur le sujet lui permettra d’éviter les tirs de ses adversaires qui se feraient un malin plaisir pour taper la ou sa fait mal mais au delà, Macky Sall va savamment maintenir le flou, un « ni oui ni non » qui laisse la porte ouverte à toutes les éventualités. L’objectif visé à travers cette démarche, c’est de préparer l’opinion au projet. En ce sens, le débat agité sur le sujet n’est pas pour déplaire au Chef de l’Etat

IBRAHIMA:SENEGAL7 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici