Raabi  header

Législatives du 31 juillet : l’opposition propose une caution de 5 millions Fcfa 

0

.Selon Aldiouma Sow, membre de l’opposition « la caution doit être fixée à 5 millions Fcfa pour qu’elle ne soit pas une lourdeur pour les partis politiques. Dans la mesure où le parrainage qui nécessite des moyens, tout une logistique au même titre que la caution, a la même la finalité : rationaliser les candidatures mais aussi servir de base pour jauger la représentativité des candidats. La proposition qui semble avoir plus d’adhésions est la réduction de la caution. Pour le parrainage, il doit être supprimé et c’était la position défendue par l’opposition à l’ouverture du dialogue politique. »

Kalidou Niass de la Grande Coalition Gueum Sa bopp soutient lui que : l’ Etat doit hausser la caution pour lutter contre les candidatures fantaisistes mais aussi abroger la loi sur le parrainage. Le Sénégal est le seul pays où on demande aux candidats de passer par deux filtres : le parrainage et la caution. Ce qui est inacceptable. Et tous les acteurs politiques sont unanimes sur cette question ».

Il faut que le maximum de personnes participe aux élections législatives. Globalement, il y a un consensus qui s’est dégagé lors de la rencontre avec le ministre de l’intérieur pour une caution à 5 millions Cfa et la suppression du parrainage”, a indiqué le représentant du parti pour la citoyenneté et la coalition “buntou bi”.

Quant à la majorité elle propose 15 millions Fcfa comme c’était le cas lors des législatives de 2017.

Le ministre de l’intérieur Antoine Diome qui était venu pour recueillir les avis, a déclaré que la décision prise par les autorités sur le parrainage et le montant de la caution sera rendue publique à la prochaine rencontre avec les acteurs politiques.

Diaraf DIOUF Senegal7

Leave a comment