L'Actualité en Temps Réel

L’énorme dette du Sénégal au premier semestre

Le Sénégal est à trois points de pourcentage qui le séparent du niveau de l’encours de la dette et le plafond communautaire fixé à 70%. Au terme premier semestre de 2022, la dette du futur pays pétro-gazier culmine à 11 326 milliards de francs CFA.

Selon les chiffres de la Direction de la dette, cette créance représente 67% du Pib, à quelques petits points de la norme communautaire fixée à 70%. Le stock a flambé de 10%, rien qu’entre fin 2021 et fin juin 2022 (c’est à dire en 6 mois), rapport igfm.

À lire aussi : SITUATION ÉCONOMIQUE DU SÉNÉGAL : LA DETTE PUBLIQUE S’ALOURDIT

La dette publique extérieure est la plus onéreuse. À fin juin 2022, elle a grimpé à 8076 milliards, contre 7434,6 mds FCFA à fin juin 2021. Soit une hausse de 8,63%. L’encours de la dette intérieure, lui, se chiffre à 3250 milliards en fin juin 2022 contre 2 329,5 mds FCFA à fin juin 2021. Une hausse de 39,5%.

Ce gros stock de dette comporte plusieurs risques. Le risque de taux de change vient en pôle position, puisque le portefeuille de la dette est libellé à 76 % en devises étrangères, dont 41% en dollars et devises assimilées, entrainant ainsi une forte exposition au risque de taux de change.

Le risque de refinancement aussi existe, puisque «10,9% de la dette intérieure devrait arriver à échéance dans un an» avec une maturité moyenne de 3,6 ans. Il faut aussi y ajouter, selon la Direction de la Dette, le risque de taux d’intérêt.

Senegal7