L'Actualité en Temps Réel

Les Chroniques de Ben Makhtar : Macky a enfin parlé

Le journaliste et éminent Chroniqueur, Ben Makhtar campe le décor du débat politique dans un faisceau d’indices patents. Tout semble lié par l’adversité politique aux enjeux protéiformes à son avis. Et pour en avoir le cœur net, Ben épluche l’actualité brûlante combinée à une analyse limpide de ses Chroniques époustouflantes. Immersion.

Hier vendredi, le Président de la République  n’a pas donné  l’impression de fuir le débat en s’apprêtant d’après nos échos, à prendre les airs sans donner des explications majeures attendues par  ses compatriotes. On attendait la nomination du Premier ministre et le début des consultations pour la formation du gouvernement mais la lettre de Mimi Touré portant sur des tentatives d’atteinte  contre sa personne ne peut laisser le président indifférent.

Dans un contexte politico social tendu, lorsqu’un ancien Premier ministre attire officiellement l’attention du Président de la République, il y a de quoi s’alarmer. Mimi Touré est dans une phase critique.

Déçue,  dépitée par les choix de Macky Sall,  elle a refusé de recevoir le ministre Ablaye Saydou Sow avant d’accepter de tailler bavette avec Maître Ousmane Seye alors émissaire du président. A ce dernier, Mimi  Touré dira ne pas vouloir de la présidence du Hcct et pire elle risque de ne pas voter les projets de loi. C’est en un mot la perte de la majorité pour le groupe Benno.

Aujourd’hui, des sources bien informées soutiennent que toute rébellion de Mimi pourrait déboucher sur des poursuites judiciaires portant sur un rapport bouclé contre sa gestion à la tête du CESE.

Autre dossier chaud: le cas Mansour Faye. Qu’en fera le président?  Autrefois pressenti pour diriger le parlement, le maire battu de Saint Louis ne devrait pas quitter le gouvernement. Sera t-il promu? C’est une épine dans les souliers de Macky qui ne veut pas d’un énîéme front vu que Ousmane Sonko et Bougane Gueye ne lâchent rien pour bloquer toute velléité de candidature du président en exercice.

D’ailleurs,  pour la petite histoire, ces dernières semaines, Ousmane Sonko se fait discret car conscient que demain samedi les « Pancras » ou si vous voulez les maîtres de la chose mystique se réunissent  ce samedi  dans la ville la plus mystique du département de Bignona pour sécuriser sa candidature.

L’heure est grave et le président Sall en est conscient ,ce qui justifie  son adresse à la Nation d’hier vendredi.

Assane SEYE-Senegal7