Accueil Actualités Les corps de contrôle n’agissent pas que contre les opposants, la preuve

Les corps de contrôle n’agissent pas que contre les opposants, la preuve

Abdoulaye Thimbo, l’oncle du président de la République serait en train de rembourser l’amende qui lui est infligée par la Cour des comptes en lieu et place des opposants qui sont envoyés au gnouf.C’est le point de vue d’un opposant.

Une justice à deux vitesses où les opposants au régime en place sont traqués et vilipendés alors que des responsables de ce même régime sont épinglés par des corps de contrôle sans que rien ne soit fait à leur encontre… Non, ce n’est pas au Sénégal que cela se passe. Des membres du parti au pouvoir sont bel et bien traqués, condamnés mais personne ne parle d’eux parce qu’ils sont du côté du pouvoir, affirmait Ismaïla Madior Fall à Jeune Afrique. Le ministre de la Justice, malgré les multiples relances du journaliste, n’avait pas voulu citer d’exemple. Dans sa livraison du jour, le quotidien Libération a poussé l’investigation pour étayer les propos d’Ismaïla Madior Fall, informe yerimpost. Et c’est un responsable et non des moindres de l’Alliance pour la République qui est cité par le journal comme étant l’un de ces caciques du pouvoir actuel à avoir été condamné par la redoutée Cour des comptes pour sa gestion du carburant de la mairie de Pikine qu’il dirige. Abdoulaye Thimbo, l’oncle du président de la République, rembourse en toute discrétion l’amende qui lui a été infligée par la Chambre de discipline budgétaire de la Cour des comptes.

Assane SEYE-Senegal7

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici