L'Actualité en Temps Réel

« Les inondations ne durent au Sénégal que parce qu’elles touchent les pauvres… », Guy Marius Sagna

Le secrétaire administratif du Front pour une révolution anti-​impérialiste populaire et panafricaine (Frapp France Dégage), Guy Marius Sagna a réagi sur un post sur page facebook, sur les inondations et l’inertie de l’Etat face à cette situation. Selon l’activiste si les quartiers inondés au Sénégal étaient habités par les membres du gouvernement, les inondations seraient réglées depuis très longtemps.

Message:

« En allant à la conférence sur le climat de 2009, Hugo Chavez lit sur une des pancartes des manifestants : “si le climat était une banque, ils l’auraient sauvé “.
Si les quartiers inondés au Sénégal étaient habités par les membres du gouvernement, de l’assemblée nationale, ou par leurs parents, les inondations seraient réglées depuis très longtemps.
Répétons-le: au Sénégal, le projet était “un peuple, un but, une foi”. Macky Sall le détourneur des ressources du Sénégal l’a transformé en “deux peuples, deux buts, deux fois “.
Si le président Macky Sall, ses ministres et leur famille se soignaient dans les hôpitaux publics il y a longtemps que nos hôpitaux auraient changé de visage.
Les inondations ne durent au Sénégal que parce qu’elles touchent les pauvres et parce qu’ils peuvent faire des inondations-business.
Ne luttons pas contre les inondations, luttons contre ce système néocolonial qui produit les inondations et luttons aussi contre son grand frère le système capitaliste qui détruit l’environnement et menace la vie sur Terre.
Aujourd’hui 25 août c’est l’anniversaire de GIAP. Qui était le général GIAP? C’était le général à la tête des vietnamiens qui ont chassé la France et les américains du Vietnam. Quel était la profession de GIAP? Il était professeur d’histoire et de français dans un lycée de Hanoï. N’écoutons jamais ceux qui disent que pour parler d’une chose il faut en être un technicien. Ceux qui le disent sont soit ignorants, soit des politiciens qui veulent exclure le peuple du débat, soit des techniciens qui confondent savoir et intelligence.
Aujourd’hui en Afrique nous devons toutes et tous être des GIAP pour gagner la bataille de la décolonisation de l’Afrique.
Gloire au camarade GIAP!
Que sa vie ainsi que celle d’autres généraux comme Samory Touré, Amilcar Cabral nous inspirent nous africains dans notre lutte pour la sortie de l’impérialisme, de l’appauvrissement.
N’oublions pas, on écrit l’histoire dans la rue ou par notre vote. Inscrivons-nous massivement sur les listes électorales pour sanctionner les inondations, les spoliations foncières, les violations des droits des travailleurs…
AFTER OUR REVOLT, OUR VOTE!
Non à la troisième candidature illégale !
Non au néocolonialisme !
REFUSONS!
RESISTONS!
LUTTONS! »