Les Panama Papers corsent le scandale dans l’affaire Cheikh Gadio-Patrick Ho

0

Patrick Ho est passé par son épouse, Sibelle Hi, pour monter entre 2005 et 2007 deux sociétés offshore logées dans les Iles Vierges britanniques, un paradis fiscal reconnu. Ce, grâce au tristement célèbre cabinet Mossack Fonséca qui a réussi par un tour de passe à simuler une cession de parts pour faire de Patrick Ho l’actionnaire unique de Queens mart et Beauty Connection courant 2012. Manifestement, ces deux entités offshores ont servi de « véhicules » dans le système de corruption, mis en place par Patrick Ho selon Libéartion.

A preuve en 2016 près de 20 millions de dollars² ont transité dans les comptes ouverts au nom de Queenmart dont la plupart se trouve sur el continent africain selon les documents consultés.

Ngoya Ndiaye-Senegal7

Leave a comment