Accueil Education L’Etat doit 16 milliards à l’enseignement supérieur privé : ...

L’Etat doit 16 milliards à l’enseignement supérieur privé : L’avenir des étudiants compromis

L’Etat doit verser 16 milliards de FCFA à des écoles privées d’enseignement supérieur. Une situation chaotique qui risque à bien des égards d’hypothéquer l’avenir des étudiants. Dans certains établissements, les enseignants ont tout simplement boudé les salles de classe.

Les  établissements privés du Sénégal  ne savent plus où donner de la tête en raison des arriérés de 16 milliards de FCFA que leur doit l’Etat. En effet 70 établissements du supérieur sont concernés par ce manque à gagner. A cause de l’irrégularité des versements, l’avenir de plusieurs étudiants est compromis, car des chefs d’établissement ont pris des mesures fermes. Quelques enseignants retiennent les notes ou boudent les salles de classe en attendant d’entrer dans leurs fonds .L’attitude n’est pas la même dans toutes les écoles privées. Certains  préfèrent jouer la carte de la patience en espérant que la situation se décante. Les étudiants qui n’ont pas accès aux universités publiques et qui se sont inscrits dans les universités privées vont devoir payer les pots cassés d’un régime qui fait tout sauf prendre en compte les intérêts de ses citoyens. Du coté des enseignants, même son de cloche. Dépit et  désespoir anime ces professionnels qui font tout pour sauver la cause de l’école. Pour un enseignant qui n’apprécie pas du tout la situation chaotique qu’ils  vivent« L’Etat détient le monopole de la violence légale », comme disait Max Weber. La rétention du salaire d’un enseignant est une violence qu’on lui inflige, explique-t-il. C’est dire que la situation reste très grave au niveau de ces 70 établissements du supérieur qui souffrent le martyr.

Senegal7.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici