Accueil Actualités Libération de Khalifa et le retour de Karim au bercail: « Manko » et...

Libération de Khalifa et le retour de Karim au bercail: « Manko » et « Wattu » en osmose pour mener le combat

La sortie du procureur de la république demandant à l’Assemblée nationale de lever l’immunité parlementaire de Khalifa Sall, a remis au goût du jour le combat commun de Manko et de Wattu. Pour non seulement la libération du maire de Dakar et le retour de Karim Wade pour faire face à Macky Sall en 2019. Aujourd’hui, les deux coalitions contraintes de cheminer ensemble, pour d’abord mener la bataille politique pour la libération de Khalifa Sall, puis celle du retour au bercail du fils de Wade.

Levée de l’immunité de Khalifa, Wattu prend le combat en main

Suite à la saisine du procureur de la République au président de l’Assemblée nationale dans une lettre pour demander la levée de l’immunité parlementaire du maire de Dakar en tant que député de la 13ème législature, le député libéral de la coalition Gagnante Wattu Sénégal du département de Mbacké, Cheikh Abdou Mbacké Bara Dolly, appelle ses collègues députés à boycotter la demande du procureur de la République. « J’appelle mes collègues députés à ne pas voter la levée de l’immunité parlementaire du député Khalifa Sall».

Poursuivant ses explications, le coordinateur départemental Bokk Guis-Guis de Mbacké soutient que cette demande du procureur confirme que l’affaire Khalifa Sall est purement politique. « L’affaire est purement politique. Si aujourd’hui on demande la levée de son immunité parlementaire, c’est parce qu’il devait être libéré depuis longtemps pour qu’il puisse siéger à l’Assemblée nationale et bénéficier de tous les privilèges comme tous les députés », a-t-il martelé.

En attendant de voir si ce message sera bien perçu par ses camarades députés, les choses s’accélèrent à l’hémicycle. Car après la réunion de la conférence des présidents de l’Assemblée nationale, jeudi, une autre rencontre est prévue le vendredi 27 octobre dans l’après midi avec les députés pour examiner la demande du procureur de la République.

Libération de Khalifa Sall, Manko et «Wattu» en osmose

« Khalifa Sall n’a pas sa place en prison. Pour ce qui me concerne, j’ai la certitude qu’il s’est agi d’une tentative de liquidation d’un adversaire politique, comme malheureusement, Macky Sall en a l’habitude. La brutalité est chez lui, une méthode de gouvernance. Ensuite, le peuple a décidé d’envoyer Khalifa Sall à l’Assemblée nationale, et à moins qu’il violer encore la volonté de notre peuple, l’heure est enfin venue pour Macky Sall, de se rendre à l’évidence et de souffrir que des Sénégalais contestent sa politique. Khalifa Sall doit être libéré », soutient Me Amadou Sall.

Combat pour le retour de Karim Wade, Wattu et Manko en osmose

Sans nul doute, une fois la bataille politique pour la libération de Khalifa Sall reussie, Manko sera aux côtés de Wattu pour se battre pour le retour de Karim Wade au pays et pour ligéitilité sa candidature à la prochaine présodentielle.

Dans une interview accordeé à nos confrères de Vox Populi, Me Amadou Sall, responsable libéral est d’avis que «le Pds et son candidat, Karim Wade, ont décidé de mettre fin à ce qui leur apparaît comme une forfaiture».

En ce sens dit-il, «les Les libéraux comptent tout mettre en œuvre pour «le retour gagnant» de Karim Wade, au Sénégal. Le Pds et son candidat ont décidé de mettre fin à ce qui leur apparaît comme une forfaiture».

Il ajoute : «tant que ces observateurs restent anonymes, leurs jugements ne nous concernent pas et ne méritent aucune réponse. Cependant, nous réaffirmons avec force que, non seulement il est hors de question de participer à un quelconque scrutin organisé par Macky Sall et son gouvernement, mais avec le peuple, nous nous y opposerons de toutes nos forces et avec tous les moyens légitimes que nous offre la Constitution de la République, dans son corpus comme dans son préambule. Je rappelle que la Constitution permet aux citoyens, donc au peuple qui, seul, détient la souveraineté, de s’opposer et de résister à l’oppression. Il n’y a pire pas oppression, lorsque les gouvernants empêchent le peuple de choisir librement ses représentants. Le tiers des électeurs inscrits, n’a pu participer au scrutin du 30 juillet dernier, du seul fait fautif du gouvernement, de telle sorte que le pouvoir qui est soutenu par une Assemblée illégitime, est un pouvoir usurpé. Nous avons le devoir de nous opposer à ce qu’un scrutin soit organisé par un pouvoir illégitime, qui n’hésitera pas à voler et à tricher. On ne confie pas ce qui fait notre citoyenneté aux voleurs de la République.

A en croire Me Sall, «il n’y a ni énigme, ni suspense, s’agissant de Karim Wade, candidat de notre parti à la prochaine Présidentielle. Tout le monde s’accorde aujourd’hui sur son exil forcé, voulu et organisé par Macky Sall. Pour le reste, il est évident que nous aurions aimé qu’il fût parmi nous et apportât sa contribution physique et politique à notre campagne électorale. C’était notre désir, c’était aussi notre attente. Nous étions, vérité, concentrés sur notre campagne et n’avions pas non plus engagé le combat pour mettre fin à son exil et organiser son retour au pays. Les interminables discussions et négociations pour une liste unique, ne nous ont pas toujours donné assez de temps et l’organisation du retour triomphal de Me Wade était notre priorité majeure, puisqu’il était notre tête de liste. Maintenant que l’élection présidentielle est à l’horizon, il est évident que notre super-priorité est le retour de notre candidat. Macky Sall n’y pourra rien, qu’il le veuille ou non, nous organiserons le retour gagnant de notre candidat. Qu’il plaise ou non à Macky Sall, nous lui imposerons le retour gagnant de notre candidat. Qu’il prenne son courage à deux mains et se prépare donc à affronter notre candidat qui lui fera mordre la poussière. Il a la force de brutaliser, d’emprisonner, d’exiler ses adversaires et de voler les élections, le moment est bientôt venu pour lui d’avoir enfin le courage d’affronter notre candidat. Il sera battu à plate couture» !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici