L'Actualité en Temps Réel

 Libération des 370 pêcheurs  à Conakry : Une rivalité entre Me Aissata Tall Sall et Alioune Ndoye bloque le processus

Depuis plusieurs semaines, 379 pêcheurs sénégalais errent dans les entrailles du Port de Conakry en solidarité avec leurs capitaines arrêtés par la marine nationale Guinéenne. Mais Sénégal7 qui a fouillé aura eu le cœur net sur ce qui bloque la libération de nos pêcheurs. Une rivalité sans merci entre le ministre de la pêche, Alioune Ndoye et le ministre des Affaire étrangères, Me Aissata Tall Sall en serait à l’origine.

 L’amende fixée au départ aux pêcheurs sénégalais à 30.000 euros (19millions de FCFA) par l’Etat Guinéen, le ministre Sénégalais des Affaires Etrangères a réussi à négocier jusqu’à la ramener à 2000 euros (1.300.000 FCFA).

Donc, il suffisait seulement de payer cette somme pour faire libérer nos compatriotes. Cette négociation diplomatique sanctionnée par une amende forfaitaire, le ministre de la pêche, M. Alioune Ndoye l’ignorait.

D’abord, c’est en Conseil des ministres, après que le ministre des Affaires étrangères, Me Aissata Tall Sall  a informé le Chef de l’Etat de l’état d’avancement du dossier des pêcheurs arrêtés en Guinée en vue de leur libération que le ministre de la pêche est entré en scène.

Dans la salle, nous rapporte un participant, il fallait voir la façon dont le ministre Alioune Ndoye aurait écarquillé les yeux pour marquer son étonnement alors que c’est lui, ministre de la pêche, qui en principe devrait informer le Président de la République sur cette affaire.

 Notre source de nous informer qu’à la limite, le ministre Alioune Ndoye apparait ou même risque de n’être qu’un faire-valoir. Autrement dit, un payeur. De deux choses l’une : Ou le ministre de la pêche serait victime d’une rétention d’informations ou alors, il aurait atteint ses limites dans les négociations.

Car, on voit mal un ministre débarquer en » touriste » à Conakry pour s’acquitter d’un pauvre montant de 1300.000FCFA pour ensuite revenir à Dakar et se vanter d’avoir fait libérer nos pêcheurs. Au moment où la cheffe de la diplomatie, Aissata Tall Sall aurait déjà réussi à décanter la situation en  réduisant le montant à payer.

 De toute évidence, Senegal7 qui suit avec attention ce bras de fer entre Me Tall et M.Alioune Ndoye en a déduit que c ’est la rivalité entre ces deux ministres qui bloque toujours la libération de nos 379 pêcheurs retenus au port de Conakry dans de dures conditions de vie.

Assane SEYE-Senegal7