Liberté de la Presse : Les événements de mars 2021 ont impacté sur la liberté d’informer

La journée dédiée à la liberté de la presse est célébrée ce mardi 3 mai 2022 dans le monde, autour du thème « le journalisme sous l’emprise du numérique ». D’après Reporters sans frontières le Sénégal a connu une régression de 24 points en 2021. Un recul lié notamment aux événements de mars 2021 durant lesquels des organes de presse ont fait l’objet d’attaques.

Le Sénégal occupe la 13ème place en Afrique, 8ème dans l’espace Cedeao et 20 au niveau mondial. « Au Sénégal, une recrudescence des attaques contre les médias a été observés l’années dernière. Physique ou verbale s’étaient des attaques qui étaient le fait d’un mixte d’acteur en février et Mars. Elles étaient les pire des attaques de ces dernières années. On a vu le directeur du journal les Echos être la cible des menaces d’harcèlements sur les réseaux sociaux, recevoir des coups de files menaçant après la révélation de la plainte contre Ousmane Sonko. La Rfm, le Soleil a étaient aussi attaqués« , a déclaré Sadibou Marone, directeur du Bureau Afrique de l’Ouest des Reporters Sans Frontières, sur la Rfm.

Les décisions prises par le CNRA de suspendre la Sen Tv et Walf ont impacté sur le classement du Sénégal. « Ces décisions étaient excessifs et contestés par les acteurs. Il y a aussi la Rts qui semble inféodé au pouvoir. Dans ces médias publiques, on ne donne pas la parole assez ouverte à l’opposition« , a-t-il ajouté.

A.K.C – Senegal7