Raabi  header

Limogeage de Capitaine Touré : Les précisions du ministère de l’enseignement supérieur

Suite à la rupture du contrat d’enseignement de l’ex-capitaine de gendarmerie Seydina Omar Touré à l’institut africain de Management (IAM), le ministère de l’enseignement supérieur de la recherche et de l’innovation (MESRI) a tenu à faire des précisions sur cette affaire qui est largement relayée sur les réseaux sociaux. Voici in-extenso son communiqué.

« Le gouvernement du Sénégal s’est volontairement doté d’un système d’enseignement supérieur de qualité, basé sur les exigences de performance applicables au public et au privé.

S’agissant du privé, les cahiers de charge relatifs à leurs activités accordent une importance particulière aux infrastructures et surtout aux profils de leur personnel enseignant. Pour rappel, le Sénégal dispose de plus de deux mille (2000) docteurs, disponibles sur le marché du travail, parfaitement bien formés pour assurer tous types de cours magistraux et d’encadrement. L’enseignement reste une vocation et non un refuge.

Le MESRI rappelle que les Établissements Privés d’Enseignement supérieur (EPES) sont délégataires d’une mission de service public d’enseignement. A ce titre, ils disposent d’un agrément de l’État.

Suite aux informations relayées par la presse quant au recrutement de Monsieur Seydina Omar Touré à l’IAM, le MESRI, pour information, est entré en contact avec la Direction Générale de l’Établissement. Celle-ci avoue n’avoir pas été mise au courant, et après vérification, a mis fin au contrat.

En ce qui concerne le personnel enseignant de tous les Établissements publics comme privés, le MESRI réaffirme sa ferme décision de veiller à leur profil, à leur probité et au strict respect des Institutions de la République. »

A.K.C – Senegal7