Locales : « Voler les élections dans la commune de Ziguinchor et ailleurs, le pari fou et risqué qu’a fait le président Macky Sall », (GMS)

0

Au Sénégal, les élections locales auront lieu ce dimanche. Mais les craintes sur les fraudes s’extériorisent déjà. Sur sa page facebook, Guy Marius Sagna accuse Macky Sall d’avoir fait un pari fou et risqué dans la commune de Ziguinchor et ailleurs où il veut « voler » des élections.

Voici, in extenso, son texte

Voler les élections dans la commune de Ziguinchor et ailleurs, voilà le pari fou et risqué qu’a fait le président Macky Sall.
Mais cela se comprend. Qui vole les ressources d’un peuple volera nécessairement les élections de ce peuple.

Dans la commune de Ziguinchor, il y a encore 1767 cartes d’électeur non encore reçues par la commission chargée de distribuer les cartes d’électeurs. La Direction de l’automatisation du fichier (DAF) dit qu’elle n’a plus de cartes d’électeurs. Et pourtant, ces cartes sont distribuées dans les quartiers de Ziguinchor par des membres de l’APR.

La commission chargée des inscriptions lors de la dernière révision électorale dans la commune de Ziguinchor avait enregistré 4668 inscriptions.

Cette commission a reçu un fichier de 5597. Soit une différence de 929 cartes d’électeurs.
Voilà une des techniques du PLAN SACC ÉLECTORAL ( PSE) du président Macky Sall à côté de l’achat des cartes d’électeurs et des consciences.

Monsieur le Président Macky Sall vous êtes fou de vouloir détourner ces élections locales. Même si vous êtes désespéré, je ne vous conseille pas de détourner le vote des Ziguinchorois.e.s après avoir détourné leurs richesses.

Ce qu’ils essaient de faire à Ziguinchor, ils vont essayer de le faire à Dakar, Thiès, Bignona, Mbour, Kaolack…
Monsieur le Président Macky Sall, si vous empêchez les Sénégalais de dire ce qu’ils pensent dans les urnes, vous les invitez à le dire dans la rue.
Monsieur le Président, si les cartes d’électeurs ne peuvent plus être utilisées par le peuple pour dire ce qu’il pense, ce peuple le dira avec les cailloux. Et mars 2021 nous l’a dramatiquement montré. Alors arrêtez monsieur le Président pendant qu’il est encore temps!

Aux sénégalais de Ziguinchor et de partout ailleurs au Sénégal, un seul mot d’ordre : RÉSISTONS au vol des élections locales du 23 janvier 2022!

Quand le détournement de nos richesses et de nos élections est érigés en loi par Macky Sall, s’opposer, résister deviennent des devoirs patriotiques.

RÉSISTONS par tous les moyens nécessaires à ce vol prémédité des élections locales !
Non au néocolonialisme !
Non à la 3e candidature illégale !
REFUSONS !
RÉSISTONS !
LUTTONS !
ORGANIZE, DON’T AGONIZE!
RESISTANCE!
GMS

Ousmane Ndiaye – Senegal7

Leave a comment