Accueil SOCIETE Louga: Le mécano prend deux ans pour avoir caressé  les seins d’une...

Louga: Le mécano prend deux ans pour avoir caressé  les seins d’une déficiente mentale

Viol collectif à Yembeul
Viol collectif à Yembeul

Le Tribunal de grande instance de Louga a vidé hier le dossier relatif aux quatre jeunes accusés d’avoir violé une déficiente mentale domiciliée au quartier Médina Salam à la périphérie de la commune de Louga. Cette histoire de mœurs ébruitée en juillet, par  les éléments du Commissariat urbain de Louga était en attraction du jour. « Depuis des mois, la fille ne cesse de me dire que des jeunes hommes la trouvent dans ma maison pour la violer à mon absence. Elle m’a dit qu’un individu est venu chez et a couché avec elle », dit-elle dans L’Observateur.

A la barre, ils ont nié les faits. L’un d’eux déclare que c’est la déficiente mentale qui est venue s’allonger sur son lit. « J’ai compris qu’elle n’est pas saine d’esprit. Après avoir palpé ses seins, je l’ai sommée de quitter la chambre car je ne voulais pas entretenir de relation avec elle. Rendant son verdict, le tribunal  condamné Mor Gaye à deux ans ferme et relaxé ses camarades d’infortune.

Ngoya Ndiaye-Senegal7

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici