Louga : Une maternité sans sages-femmes à l’hôpital Amadou Sakhir  Mbaye

Halte aux violences faites aux sages-femmes. Silence,on nous agresse, on n’est pas vos ennemis. Tel est le cri de cœur de l’association nationale des sages-femmes d’état de Louga qui dénonce le comportement de la tutelle qu’elle accuse de se substituer à la justice.

Selon Bigué Bâ Mbodj présidente de l’association nationale des sages-femmes d’état,leur cadre n’acceptera pas d’être l’agneau de sacrifice de ce qui s’est passé  au sein de l’établissement sanitaire de Louga.

Pour ce faire,ces sages-femmes  ont décidé ce jour d’observer une journée de grève sur l’ensemble du territoire national même si les urgences seront évacuées.

Pour rappel, la dame Astou Sokhna qui était en état de grossesse est décidée pour non assistance de personne en danger à l’hôpital Amadou Sakhir Mbaye. Pour ce faire, plusieurs agents de santé dont des sages-femmes ont été arrêtés. Bigué Bâ Mbodj et Cie demande la libération sans condition de leurs collègues injustement arrêtés.

Assane SEYE-Senegal7