Accueil Actualités Lourde défaite de Benno à Touba : Une note des renseignements généraux...

Lourde défaite de Benno à Touba : Une note des renseignements généraux sur la table de Macky

La région de Diourbel n’a pas voté en faveur de Macky Sall lors des différentes échéances électorales depuis son accession au pouvoir. Un rapport vient d’être rédigé par des équipes de renseignements sur la région en question. Selon l’Observateur qui donne l’information, ce samedi, «une note sera transmise au Président réélu, dés son retour au bercail».

«Le Président Macky Sall qui a beaucoup investi dans la région de Diourbel, s’interroge toujours sur les raisons de sa lourde défaite dans le bastion mouride lors de la Présidentielle du 24 février 2019. Un score tellement négatif qui avait même poussé le Directeur général de la Société nationale de transport public «Dakar Dem Dikk», Moussa Diop, à vouloir décaper l’autoroute «Ila Touba» au profit de Fouta, bastion du parti au pouvoir. Et un rapport détaillé sur la région de Diourbel pour expliquer les résultats de la Présidentielle sera remis incessamment au Président Macky Sall», note le journal.

Le canard précise qu’«un document de renseignements basé sur le travail de nombreuses équipes sur le terrain. Dans la note, des sources proches des enquêtes révèlent quelques grandes lignes sur la région du Baol. En effet, Diourbel serait remontée contre le parti au pouvoir, parce qu’il n’y a qu’un seul ministre délégué dans la zone : Birima Mangara, un Inspecteur général d’Etat (Ige) à qui on a interdit de faire la politique. Aminata Tall, présidente du Conseil économique, social et environnemental (Cese), vit à Dakar, Dame Diop occupe le poste de directeur du Fonds de financements de la formation professionnelle et technique (3Fpt). Pour Bambey, depuis les départs de Pape Diouf et de Mor Ngom, le département n’a plus de ministre».

A Mbacké, nos confrères laissent entendre : «depuis Iba Guèye, le département n’a plus de ministre. Il s’y ajoute que, note le rapport, les populations de la zone sont frustrées de la manière de faire la politique par le parti au pouvoir. Par exemple, cette année, des moyens financiers conséquents ont été remis à des marabouts, des épouses de Mbacké-Mbacké très influentes dans la ville, mais la base n’a pas senti les retombées. Des actes qui ont été à l’origine de plusieurs frustrations dans les familles maraboutiques. Ce que les Présidents Senghor et Diouf évitaient en ne confiant pas des responsabilités politiques à des marabouts. Ce, pour éviter des déséquilibres entre familles maraboutiques. Dans cette même optique, les informateurs mentionnent que la façon de faire la politique à Touba du Président Macky Sall diffère de celles des Présidents Léopold Sédar Senghor et Abdou Diouf. En fait, le Président Abdou Diouf, fait savoir la note, rendait visite uniquement au Khalife général des mourides. Et il revenait au Khalife général d’inviter ses frères, neveu et Cheikh… à la Résidence pour des audiences. Mieux, leurs investissements étaient essentiellement communautaires (forages, électricité…)».

Pour ce qui est de l’autoroute «Ila Touba», les mêmes sources du journal indiquent que «les populations semblent ne pas être aux anges avec cette infrastructure, évoquant le chemin de fer Diourbel-Touba construit sur fonds propres par la communauté mouride en 1927. Ils préfèrent des usines pour lutter contre le chômage».

Senegal7