L'Actualité en Temps Réel

Lutte contre la covid-19 : L’Aprodel appelle à l’union sacrée

0

Dans un communiqué dont copie est parvenue à Senegal7.com signé le coordonateur de l’Alliance pour le Développement Local (Aprodel), Moussa Fall, par ailleurs, responsable politique de la mouvance présidentielle à Kaolack dit être inquiet de l’ampleur de la deuxième vague de la covid-19 au Sénégal.

En ce sens, il invite tout un chacun à la responsabilité et les populations à se mobiliser davantage contre cette maladie, car, dit-il, c’est une question d’existence et de survie.

«L’heure est grave,  après l’excellent travail de prise en charge des malades atteints de la covid-19, le gouvernement du Sénégal doit s’appuyer sur les relais de communication de masse et diversifier les stratégies de lutte.

Le combat loin d’être gagné, exige l’implication des populations, des acteurs sociaux et des mouvements citoyens. La lutte doit prendre une dimension horizontale et  intégrer linéairement les réalités de chaque localité. C’est pourquoi, je salue la pertinence de la modification de la Loi n° 1969/29 du 29 avril 1969 relative à l’état d’urgence et à l’état de siège qui intègre la nouvelle donne sur la gestion des catastrophes et permet aujourd’hui à l’administration territoriale de dérouler des programmes spécifiques suivant les réalités sociales et économiques des localités», a déclaré Moussa Fall.

A l’en croire : «nous avons l’impression que la pandémie est simplement l’affaire de l’Etat, car les acteurs politiques, la société civile semblent être des observateurs et s’illustrent par la critique facile.

Alors qu’Aujourd’hui, nous sommes tous responsables et interpelés. Car, la situation que nous vivons dans cette deuxième vague de la covid-19, eût égard au nombre important de cas communautaires, mais surtout de décès, nécessite une union sacrée pour accompagner le Président de la république.

Pourtant, tout au début de la pandémie au mois de mars dernier, le chef de l’Etat avait engagé les Sénégalais de tout bord et insuffler un élan patriotique et solidaire pour venir à bout de cette maladie».

Il est d’avis que «les résultats ont été satisfaisants, mais un relâchement a été noté. C’est pourquoi, nous avons aujourd’hui, la lourde responsable de nous mobiliser davantage dans la croisade contre cette pandémie. Car, c’est une question d’existence et de survie».  

Pape Alassane Mboup-Senegal7

laissez un commentaire