Accueil Actualités Lutte contre le Covid-19 : Et comme si la solution miracle venait...

Lutte contre le Covid-19 : Et comme si la solution miracle venait du Sénégal

Covid-19,Senegal7

Après deux decés enregistrés dans le cadre de la lutte contre le covid-19, le Sénégal a enregistré depuis 48 heures des resultats satisfaisants, contrairement dans le passé.

Ce lundi, 06 avril 2020, seuls 4 cas ont été enregistrés. Le ministre d’annoncer aussi que 10 patients hospitalisés ont été contrôles négatifs et sont donc déclarés guéris. De ce fait, ils sortiront de l’hôpital dans les prochaines heures et que l’état de santé des patients hospitalisés est stable.

Depuis, le 02 mars dernier, le Sénégal tatalise 226 cas positifs, à ce jour. Ils sont répartis comme suit : 82 guéris, 2 décès, 1 évacué et encore 131 cas sous traitement.

Par ailleurs, le ministère de la Santé et de l’Action sociale a renouvelé à la population son appel strict au respect des mesures de protection individuelle et collective.

«Restez chez-vous…»

Etat d’urgence et couvre feu. Le miracle vient-il des autorités étatiques ? Le président de la République, Macky Sall, a prorogé pour une durée de trente jours l’état d’urgence proclamé le 23 mars en même temps qu’un couvre-feu (20h à 6 h) sur toute l’étendue du pays pour relever le niveau de riposte à la pandémie du Covid-19.

«L’état d’urgence proclamé par le décret ne 2020-803 du 23 mars 2020 est prorogé pour une durée de trente jours sur toute l’étendue du territoire national», rapporte un décret présidentiel lu à la télévision publique (RTS).

«Dans les conditions prévues par le décret n° 69-667 du 10 juin 1969 portant application de la loi n° 69-29 du 29 avril 1969 relative à l’état d’urgence et l’état de siège, l’autorité administrative compétente exerce, pendant la durée de l’état d’urgence, les pouvoirs prévus aux articles 10, 11, 12, et 13 de la loi n° 69-29 du 29 avril 1969 susvisé», ajoute la même source.

«La vitesse de progression de la maladie nous impose de relever le niveau de la riposte. A défaut, nous courons un sérieux risque de calamité publique. En conséquence, en vertu de l’article 69 de la Constitution et de la loi 69-29 du 29 avril 1969, à compter de ce soir à minuit, je déclare l’état d’urgence sur toute l’étendue du territoire national», avait justifié le chef de l’Etat au moment de proclamer le 23 mars dernier l’état d’urgence.
Senegal7