Accueil Actualités Macky 2024 de tous les maux du Sénégal : Stop !

Macky 2024 de tous les maux du Sénégal : Stop !

Sénégal

S’il y a quelqu’un qui ne dort plus d’un sommeil du juste, c’est bien le Chef de l’Etat Macky Sall. Acculé de toutes parts par les suspicions tributaires de son 3e mandat, il fera face à un peuple décidé à ne pas lui concéder ce « boulevard » qu’il voudrait s’offrir au mépris de la Loi. Les sénégalais ne gagneront rien à l’élire en 2024 si l’on tient compte de ses deux magistères qui n’ont fait qu’enfoncer le pays  et reculer la démocratie sur tous les plans.

« Macky 2024″  est le succédané du 3e mandat du président Macky agité depuis quelques temps. L’opinion publique sénégalaise  reste foncièrement divisée par cette donne qui continue de faire couler beaucoup d’eau sous les ponts.

L’article 27 de la Constitution reste péremptoire quant à la  possibilité du président Sall de briguer un 3e mandat. Les Sénégalais  souffrent de tous les maux, relativement  à la gestion du pouvoir en place, mais aussi et surtout, aux effets collatéraux de la Covid-19.

Les  » éléphants blancs » du président Sall (Train express régional, Bus transit rapide…) ne font qu’ajouter à l’absence de priorités du pouvoir qui fait face au chômage, à un système de santé obsolète, à une économie essoufflée et à un système  éducatif  précaire et à une population appauvrie.

Le bilan à mi-parcours des deux mandats du Chef de l’Etat  sont peu reluisants même si l’on sait que la pandémie à coronavirus a impacté tout le pays à l’instar du reste du monde. « Macky 2024 » de tous les maux est une invite à tous  les patriotes et à tous les démocrates  de lutter pour la restauration des  principes  démocratiques fondamentaux qui régissent notre pays.

Les hommes passent mais les institutions demeurent et le président Sall est appelé à quitter le pouvoir en 2024 afin que les sénégalais puissent  librement choisir celui qui va les diriger. Les présidents Senghor, Diouf et Wade sont passés par là.

Macky ne sera pas l’exception à cette règle. La roue de l’histoire va  en effet continuer de  tourner  librement pour les sénégalais soucieux du respect des principes démocratiques dans leur pays.

Assane SEYE-Senegal7

2 Commentaires

  1. […] Le Chef de l’Etat Macky Sall serait amnésique à la contradiction. Son pouvoir n’échappe pas à cette règle,tout comme l’Alliance pour la République (Apr).En somme, c’est le Macky qui n’aime pas du tout la contradiction. La pensée  y est à sens unique. Soit on se soumet où alors on débarrasse le plancher. La clé de l’échec du système Macky, c’est l’absence de contradiction. […]

  2. […] Le Chef de l’Etat Macky Sall serait amnésique à la contradiction. Son pouvoir n’échappe pas à cette règle,tout comme l’Alliance pour la République (Apr).En somme, c’est le Macky qui n’aime pas du tout la contradiction. La pensée  y est à sens unique. Soit on se soumet où alors on débarrasse le plancher. La clé de l’échec du système Macky, c’est l’absence de contradiction. […]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici