Accueil Actualités Macky accède à la requête de l’opposition : Le piège de l’éclatement…

Macky accède à la requête de l’opposition : Le piège de l’éclatement…

Du fait que le chef de l’Etat, Macky Sall accède à leur requête pour qu’une personnalité neutre mène le dialogue national, l’opposition commence déjà à applaudir des deux mains et à danser le tango, des pas de danse utilisés par les politiques en cas de victoire. Cependant, cette donne cache un piège redoutable. Le Président Sall attend son opposition au dernier tournant. Notamment le Pds qui ne compte plus participer à une élection organisée par Aly Ngouille Ndiaye.

Le piège de l’éclatement…

Le Président, Macky Sall est sorti de l’école politique de Wade. Et souvent, il arrive que l’élève dépasse son maitre. C’est dabs ce scénario que nous plonge les péripéties du dialogue national. Le chef de l’Etat serait dans de bonnes dispositions pour le choix d’une personnalité « indépendante et consensuelle » devant conduire le processus du dialogue national. En ce sens, il a décidé à engager le dialogue national.

Cependant, l’opposition qui commence à rire sous cape, va sans nul doute se rendre à l’évidence les jours à venir.

Car, force est de savoir que le Président Sall ne va jamais accéder à la demande jugée de trop de l’opposition, pour le choix d’une personne neutre pour organiser les prochaines joutes électorales, à savoir les élections locales, législatives et présidentielle de 2024.

Cette requête est partie pour être la clé de l’éclatement du dialogue national. Car, aujourd’hui, l’opposition et la société civile sont d’avis, au vu de ce qui s’est passé à la dernière présidentielle, il fait une personne neutre pour organiser les élections. Et cela, Macky Sall, en tant que chef de l’Etat ne va pas le cautionner.

L’exemple le plus récent se présente à lui. En 2012, Wade qui a accédé à la demande de l’opposition en nommant Cheikh Gueye pour organiser les élections est sorti par la petite porte parce que défait au second tour de la présidentielle de la même année.

Donc, que l’opposition se le tienne pour dit. Car, même si le chef de l’Etat reste disposé à la réussite d’un dialogue national inclusif pour impulser une nouvelle dynamique à notre modèle de démocratie, il ne va pas se laisser complètement être «dévorer » par son opposition, dont certains ne reconnaissent toujours pas sa victoire ai premier tour le 24 février 2019.

Des personnalités pressenties…

Pour la conduite du Dialogue nationale qui va réunir toutes les forces vives de la nation, l’opposition et le pouvoir sont tombés d’accord de nommer une personnalité indépendante pour diriger les concertations nationales. Déjà, des noms commencent à circuler concernant la personnalité capable de mener à bien cette mission. Parmi celles-ci, il y a Babacar Kanté et le Pr Alioune Sall, mais aussi Famara Ibrahima Sagna et Serigne Diop qui sont fortement pressentis.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici