L'Actualité en Temps Réel

Macky-Assome-Sonko : Qui va assommer l’autre ?

0

S’il est vrai que la ministre du Commerce Aminata Assome Diatta s’est donné l’honneur de concéder le nom de son fils au Président Macky Sall, cela voudrait dire qu’il a « assommé » son mentor. Mais s’agissant l’idée d’assommer l’autre, il faudra bien qu’il y ait une victime et son inquisiteur entre le président Macky et Ousmane Sonko. En effet l’affaire des 94 milliards est loin de connaitre son épilogue car sur la forme, l’on parle de manne financière mais sur le fond, il s’agit bien de la chose politique qui les oppose. Qui va assommer l’autre au final entre ces deux protagonistes ?

La ministre du Commerce Aminata Assome Diatta ne s’est pas fait prier pour donner le nom de son fils au Chef de l’Etat Macky Sall. Le président Sall qui ne s’attendait pas à une telle marque de sympathie de la part de l’une de ses ministres est assimilable à un « assommé ». Egalement dans l’affaire des 94 milliards de FCFA, le duel des durs entre le président Macky et le leader de Pastef suscite toujours débats. Des accusations d’Ousmane Sonko qui a attiré l’attention des Sénégalais en indexant l’assemblée nationale de n’avoir pas payé de taxes à l’affaire des 94 milliards de FCFA, tout un monde s’est produit entre ce dernier et le président Macky Sall. Ousmane Sonko a été de fait radié de la fonction publique pour avoir divulgué des informations discrétionnaires. Chemin faisant, il a commencé à se forger une stature politique en mettant sur pied son parti Pastef les Patriotes. Et lors de la dernière présidentielle, pour une première, il est sorti 3e parmi les challengers après avoir décroché un poste de député à l’hémicycle. Du côté de son adversaire du pouvoir, on tient les rênes du pays. Le président Macky s’appuie sur son plan émergent tout en ayant à l’œil ses adversaires de la trempe d’Ousmane Sonko. Il réussit à imposer le parrainage et ce filtre lui permit de réduire les candidats à cinq. N’empêche, Sonko en est parvenu. Mais cela ne l’a pas empêché de soulever un autre lièvre. Car avec forte conviction, il accusa l’ancien Directeur des Impôts et Domaines, Mamour Diallo d’avoir détourné 94 milliards de FCFA. Et cette trainée de poudre poussa l’assemblée nationale pour une deuxième fois à statuer en plénière pour décider du sort de l’ancien Inspecteur des impôts. L’on ne sait si ce dernier détient des preuves de ses allégations mais vendredi prochain, les Sénégalais seront édifiés sur l’affaire des 94 milliards car tout le monde se fera une idée sur de va assommer l’autre entre le président Macky et Ousmane Sonko.
Assane SEYE-Senegal7

laissez un commentaire