Macky porte un costume trop grand pour lui (Par Alassane K KITANE)

Au regard de l’injustice qu’il a semée un peu partout ; au regard de sa gestion clanique du pouvoir, des destins qu’il a arbitrairement brisés (Assane Diouf, Khalifa Sall, Karim Wade, etc.) ce serait une injustice faite à la morale et à la religion si Macky Sall s’en tirait aussi facilement. Mais ce qui me chagrine le plus, c’est de voir qu’il y a des gens capables de tenter de justifier des choix aussi loufoques et indignes de la part du PR que de porter au pinacle un insulteur public dont l’insolence est en soi une insulte faite à notre humanité. Quant à ce monsieur Kassé (directeur de société !) qui nous vend un « Macky Sall a une capacité de dépassement » , il oublie ce que Macky Sall a fait à un jeune comme Assane Diouf, à un autre jeune comme Bara Gaye, etc. pour mille fois moins grave que les insanités que débite ce quidam de Paris.

Ce Président qui a emprisonné puis exilé Adama Gaye est-il vraiment capable de dépassement ? Ce Président justicier qui ne tient le glaive que contre ses adversaires politiques et contradicteurs est foncièrement incapable de la plus petite dose de dépassement. Macky est en train d’avilir le costume de Président, il n’est pas fait pour lui, mais tout ceci est un signe divin. Tout ce que Macky a prétendu le combattre hier, il l’a béatifié aujourd’hui. Quand Dieu veut rabaisser un prétentieux, il lui fait manger ses propres vomissures.

Nimrud prétendait être Dieu, mais il fut impuissant face à l’armée de moucherons qui dévorèrent la chair de ses hommes. Quelle source d’inspiration, cette histoire, pour comprendre ce qui se passe au Sénégal présentement ! La mouche est vile comme arme pour détruire un roi, mais quand la sirène de la fin retentit dans l »oreille de celui qui doit partir, il l’affole tellement qu’il s’agrippe à tout ce qu’il voit pensant pouvoir se tirer d’affaire. Croire que ce quidam insulteur peut faire ce qu’une armée de journalistes disséminés dans les media n’a pas réussi à faire, c’est vraiment manquer de clairvoyance comme le naufragé qui s’agrippe aux flots qui l’engloutissent davantage à chacun de ses efforts pour trouver un point de secours.