Accueil Actualités Macky Sall : De l’État fast-track, en mode buldozer

Macky Sall : De l’État fast-track, en mode buldozer

Depuis sa réélection en 2019, le Président macky Sall a initié une nouvelle formule : « fast-track ». Il veut aller très vite dans l’accomplissement des missions dans tous les domaines. Aujourd’hui, cette donne a fait place à une gouvernance de table rase. C’est-à-dire tout foudre en l’air. Remettant en cause sa stratégie politique. Ainsi, il passe de l’Etat fast-track en mode buldozer.

État fast-track

Aout 2019, le Président Macky Sall avait pris deux mesure très radicales allant dans le sens de rationaliser les ressources financières de l’État. Il avait dissout16 agences.

«Nous sommes en train de fusionner certaines agences. On a réuni l’Agence de la grande muraille verte, celle des éco-villages et la nouvelle Agence de lutte contre la déforestation en une seule entité qui aura un budget conséquent et pourra travailler de façon efficace », dira le chef de l’État.

Par exemple, au ministère du Pétrole et des Énergies, trois agences disparaîtront. Il s’agit de l’Agence sénégalaise d’électrification rurale (Aser), de l’Agence pour l’économie et la maîtrise de l’énergie (Aeme) et de l’Agence nationale pour les énergies renouvelables (Aner) seront réduites à de « simples » directions au niveau de la Senelec.

En mode buldozer

Le président Macky Sall du Sénégal a pris une série de décrets, le 28 octobre 2020, mettant fin aux mandats des ministres, secrétaire d’Etat, membres du gouvernement, du  président du Conseil économique, social et environnemental, du ministre d’Etat, secrétaire général de la présidence et du ministre, secrétaire général du gouvernement.

En attendant la formation du nouveau gouvernement, les spéculations vont bon train. Selon les indiscrétions, les ministères de l’Économie  et celui des Finances, occupés respectivement par Amadou Hott et Abdoulaye Daouda Diallo devraient être fusionnés de nouveau dans le gouvernement de commando qui devrait voir le jour pour porter le plan de relance post Covid (PAP 2).

Les interrogations vont bon train à propos du ministère du Pétrole, de celui de l’eau et de l’assainissement ou encore de celui des Infrastructures. Des informations évoquent un probable retour de la fonction du Premier ministre, supprimée il y a bientôt deux ans,  au lendemain de la réélection du président Macky  Sall.

Tout cela n’a que supputation. Aujourd’hui, seul Macky Sall détient les clés. Wait and see !

Pape Alassane Mboup-Senegal7

 

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici