Accueil Actualités Mairie de Dakar : Un dilemme pour Macky Sall !

Mairie de Dakar : Un dilemme pour Macky Sall !

La proposition visant à accorder un statut spécial à la ville de Dakar est vivement contestée au sein de la majorité. L’idée risque ainsi de tomber à l’eau laissant la porte ouverte à la bataille fraternelle au sein de l’APR pour contrôler la capitale. Macky devra choisir entre plusieurs personnalités de son camp. Pas simple…

Nomination ou non, le maire de Dakar est un personnage incontestable de la scène politique. Le poste est, en effet, important ce qui explique les convoitises qu’il attirent. Dakar est stratégique et son maire gagne toujours une renommée nationale. La politique étant le terrain d’expression des ambitions, qui ne rêverait pas de contrôler la capitale. Dans la mouvance présidentiel, le prestigieux strapontin fait saliver. Dans un contexte de bataille de succession, la rivalité s’en trouve encore plus accrue. Si certains avancent masqués, Moustapha Cissé a très tôt affiché ses ambitions. Il veut Dakar et il le revendique. Le tonitruant député a, par conséquent, déchiré la proposition tendant  à nommer le maire de la capitale, « si on va à des élections démocratiques à Dakar, je me présenterai. Sinon, comment je pourrai être candidat si c’est le président qui nomme par décret ? », s’interroge le tonitruant député. En bon politicien, ses actes ne sont pas gratuits. ses dernières sorties contre le régime seraient une volonté de marquer son territoire. Cissé Lo fait feu de tout bois, là ou les autres postulants gardent le mystère autour de leurs ambitions. Tête de file de la majorité à Dakar lors de la dernière présidentielle, Amadou Ba est un potentiel candidat au poste. Fort de sa victoire à Dakar il en a la carrure et son parcours l’y prédestine. Mais c’est pas si simple pour lui. Le Chef de la diplomatie sénégalaise est soupçonné par certains de ses camarades de lorgner le fauteuil du Président de la République. C’est pas évident que ce dernier lui fraye le passage qui mène à l’hôtel de ville. L’autre postulant n’est autre que le maire de Yoff Abdoulaye Diouf Sarr. Macky Sall lui a, lors d’un panel, tressé des lauriers, « je voudrais remercier le coordonnateur Abdoulaye Diouf Sarr pour avoir relancé la Convergence des cadres républicains (CCR) qui était en évanescence et se cherchait. Le rôle des cadres, c’est d’être à l’avant-garde du combat. Il s’agit de pénétrer et de maîtriser le programme politique, la stratégie et d’être les vecteurs de la transmission et du combat face aux imposteurs (…) J’ai tardé à nommer Diouf Sarr (à la tête de la Ccr) ». Ce satisfecit peut-il être assimilé à un couronnement ? En tout cas, Macky Sall a la lourde tâche de choisir un candidat…Ou de nommer un maire.