Mali : La Banque mondiale ferme les robinets

Le Mali n’a pas encore vu le bout du tunnel. La banque mondiale a décidé de suspendre ses décaissements en faveur du pays.

Dans la correspondance signée par son Vice-président pour l’Afrique de l’Ouest, l’institution rappelle qu’à l’issue des sommets du 9 janvier 2022 à Accra, la CEDEAO et UEMOA ont pris des sanctions économiques et financières à l’encontre de la République du Mali.

Les sanctions économiques et financières de la Cedeao et de l’Uemoa ont, notamment empêché le Gouvernement du Mali d’honorer ses engagements au titre du service de la dette publique extérieure.

Ainsi, conformément à ses procédures, « la Banque mondiale a décidé de suspendre ses décaissements en faveur des Projets et Programmes qu’elle finance au Mali en raison de l’accumulation des échéances au titre du service de la dette publique extérieure pendant plus de 45 jours. »

Diaraf DIOUF Senegal7