L'Actualité en Temps Réel

Mandat d’arrêt international: ce que l’on sait de l’affaire Gabrielle Kane

Suite à l’émission d’un mandat d’arrêt par un juge français Gabrielle Kane est actuellement au centre d’une affaire judiciaire internationale complexe. Ce mandat découle d’un conflit concernant la garde de son enfant, une querelle familiale qui a rapidement escaladé pour devenir un drame hautement publicisé. Depuis le debut de cette affaire moult versions ont été développées sur les réseaux sociaux. Qu’en est-il réellement ?

 

Les Débuts de la Dispute

Selon l’Observateur, tout a commencé après le divorce de Gabrielle Kane et de son ex-mari français. Suite à leur séparation, le 26 février 2018, son ex-époux a saisi le juge des affaires familiales du Mans, en France, demandant la garde exclusive de leur enfant, alors âgé d’un an. Il accusait Gabrielle d’être « dangereuse » pour leur enfant. En réponse, le juge avait initialement accordé la résidence de l’enfant à Gabrielle Kane, en attendant les résultats d’une enquête d’expertise.

Le 17 mai 2018, le juge des familles a rendu une ordonnance confirmant la garde de l’enfant à Gabrielle. Cependant, en juillet 2020, Gabrielle a quitté la France pour s’installer au Sénégal avec son enfant.

 

Procédure au Sénégal

Le 10 août 2021, Gabrielle Kane a saisi le tribunal d’instance de Dakar pour demander officiellement la garde de son enfant. Après plusieurs reports et délibérations, le juge sénégalais a confié la garde de l’enfant à Gabrielle le 15 décembre 2021, tout en accordant un droit de visite large au père.

Non satisfait de cette décision, l’ex-mari de Gabrielle a tenté de réviser la procédure à Dakar. Le tribunal d’instance hors classe de Dakar, après une nouvelle audience le 13 mai 2024, a de nouveau confié la garde de l’enfant à Gabrielle Kane, qui a renoncé à la pension alimentaire.

 Mandat d’Arrêt International

En réponse à cette série de décisions judiciaires défavorables, l’ex-époux a déposé une nouvelle plainte en France, accusant Gabrielle Kane d’enlèvement. Cette accusation a conduit à l’émission d’un mandat d’arrêt international par un juge d’instruction français. L’avocat de Gabrielle Kane, Me Ifrah, a été informé de l’effectivité de ce mandat.

 

Médiatisation

L’affaire a suscité une forte réaction sur les réseaux sociaux et dans les médias, mettant en lumière les complexités des litiges internationaux en matière de garde d’enfants. Contactée pour des commentaires, Gabrielle Kane a refusé de se prononcer sans l’accord de son avocat.

 

                                                                                                                                       SARA JUPITER  SENEGAL7

Comments are closed.