Accueil Actualités Mandat présidentielle: Ces chefs d’Etat qui refusent de quitter le pouvoir

Mandat présidentielle: Ces chefs d’Etat qui refusent de quitter le pouvoir

Respecter la constitution devient un problème majeur en Afrique. Malgré la limitation des mandats présidentiels à deux par leur constitution, ces présidents africains de l’Ouest, du Centre et dans les pays des Grands lacs, tentent de briguer un troisième mandat. Si Ouattara et Abdel Aziz ont déjà clarifié leur position, tel n’est pas le cas pour Alpha Condé et bien d’autres.

Le ridicule ne tue pas en Afrique, pour apporter une preuve, rien n’est plus simple de regarder ces chefs d’états africains. Assoiffé de pouvoir, ils n’ont pas hésité à vouloir se présenter pour un troisième mandat, malgré que la constitution ne leur permet pas de se présenter. Alpha condé lui même nourrit cette idée, notamment lors de sa visite d’Etat en France ou il a déclaré: « Arrêtons avec dogmatisme de savoir si la bonne chose est un, deux ou trois mandats. Cela dépend de chaque pays et de la volonté de son peuple. » Chose qui montre que tant qu’il sera en vie, Alpha condé sera candidat à l’élection présidentielle. En république Mauritanienne, Mouhamed Ould Abdel Aziz a déja annoncé sa troisième candidature, en 2019. Le vendredi 20 juillet 2018, le ministre porte parole, Mouhamed lemine Ould Cheikh, d’annoncer que Aziz « se présentera pour un troisième mandat » .Tout comme Ouattara qui a déjà piqué le virus, alors qu’il avait, dans un passé récent, écarté la possibilité de rempiler pour un autre mandat Il n’a pas exclu l’idée d’un troisième mandat, dans un entretien récemment accordé cette semaine à Jeune Afrique. La liste reste encore, tout pour dire que le respect de la constitution par les dirigeants africains restent un problème majeur.

Oumar Diallo/Senegal7

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici