Accueil Actualités Manifestation réussie de « NIO LANK » : Signes de fin de règne du...

Manifestation réussie de « NIO LANK » : Signes de fin de règne du Macky

La manifestation organisée hier par la plateforme « Nio Lank » a été une réussite totale car la grande mobilisation a été au rendez-vous. En effet plusieurs organisations politiques et de la société civile ont rehaussé de leur présence cette rencontre pour dénoncer la hausse du prix de l’électricité et exiger la libération sans condition de Guy Maruis Sagna et Cie. En effet, les Sénégalais n’ont pas l’intention de se laisser faire et ils promettent de marcher sur le Palais si Macky ne revient pas à de meilleurs sentiments. Ainsi, les signes et signaux d’une fin de règne du Macky se profilent.

S’il faut tout pour faire un monde, il en faudrait autant que le président Macky se résolve à changer de fusil d’épaule avant qu’il ne soit trop tard et pour sa famille politique et pour son régime. L’enjeu aura été de taille car les Sénégalais sont tellement excédés par les dérives de son pouvoir qu’ils ne peuvent plus continuer à subir ses injustices révolues. La manifestation réussie de la plateforme « Nio Lank » a mobilisé hier des milliers de Sénégalais prêts à tout pour inverser la tendance et inviter tous les patriotes à se dresser face à ce régime de prédateurs qui vit dans une bulle qui lui est propre. La plateforme « Nio Lankk » a mis à profit cette manifestation d’envergure pour exiger la libération de Guy Marius Sagna et Cie, et exprimer son opposition à la hausse du prix de l’électricité. Mais ce vaste mouvement citoyen a aussi tenu à alerter le Chef de l’Etat. « Nous donnons un ultimatum au président Macky Sall. S’il ne libère pas les otages, vendredi (20 décembre), nous serons à la Place de l’Indépendance pour marcher vers le Palais de la République », a lancé Frapp France dégage. Selon Aliou Sané aussi, Coordonnateur de Yen à marre ,si le président Macky ne libère pas les otages, c’est le peuple sénégalais qui ira les libérer. Un coup de semonce qui n’est pas tombé du tout dans l’oreille d’un sourd, et qui signe les derniers instants d’un régime qui s’est discrédité à la face du monde.
Assane SEYE-Senegal7