Accueil Actualités Manipulations électorales : Bathily met en garde contre les risques de guerre...

Manipulations électorales : Bathily met en garde contre les risques de guerre civile

Le professeur Bathily reste formel dans ses appréhensions. Selon lui, au rythme   où le pays marche avec notamment l’emprisonnement de Khalifa Sall, les manipulations de la loi électorale, le changement de loi Constitutionnelle, sans consensus, ça peut toujours dégénérer en conflits. A son avis, partout où il y a  des crises politiques et même des guerres civiles, ça provient de ces situations.

Appréciant la morosité ambiante en cours dans notre pays, le Professeur Abdoulaye Bathily qui a été médiateur  international dans plusieurs conflits du monde  reste formel dans ses appréhensions. L’ancien secrétaire général de la Ligue démocratique (LD) a indiqué dans les colonnes du journal Vox Populi qu’il a toujours avancé que l’affaire Khalifa Sall est un procès politique. Et que depuis le 3 avril, les événements lui ont donné raison. Il l’a fait savoir en marge  du Forum de l’Université populaire de l’engagement citoyen (UPEC).Selon toujours lui, « les manipulations de la loi électorale, le changement de la loi Constitutionnelle, sans consensus, ça mène toujours à des situations de tension, et ces tensions là, sont des sources de conflits. Ainsi,  mettant à profit son expérience d’avoir fait le tour du  continent africain, il a indiqué « que partout où vous voyez des crises politiques et même des guerres civiles, ça provient de ces situations là ». En ce qui concerne la pénurie d’eau, l’ancien Jallarbiste a indiqué que c’était prévisible et qu’il y a des investissements qui sont faits aujourd’hui et qui ne sont pas des priorités. Sur les ressources naturelles également, le sous-secrétaire général des Nations-Unies pour le Madagascar soutient que très peu de pays ont pu échapper à la malédiction du pétrole. Et que le sénégal n’est pas une exception à cette règle.

Assane SEYE-Senegal7