Marche blanche des femmes : « nous disons non à « ce silence qui tue »

0

Le mouvement « marche blanche des femmes » a effectué une marche hier, de la place de la nation au rond-point Rts.

Cette marche a été organisée dans le but, d’inciter des femmes victimes de violence de dénoncer à temps, leurs bourreaux. Violences conjugales, harcèlements et agressions sexuelles, féminicides, infanticides ou encore mutilations génitales, tout y passe.

C’était une marche silencieuse car aucun discours n’a été prononcé mais on y voyait toutes sortes de slogan, sur les t-shirts, les pancartes, etc. « jàmmi jigueen fèpp mooy jàmm nieupp », “mbolo moy doolé”, « together we can win”, etc.

Plusieurs femmes ont répondu à l’appel. C’est le cas le Pr Khadidiatou Ba Fall de la coordination de la « Marche blanche des femmes », « l’objectif de la marche est multiple. L’objectif principal est de témoigner notre soutien à toutes les femmes, les enfants, victimes de violence. Nous avons vu le contexte national où il y a une augmentation progressive de cette violence faite aux femmes et par la suite, il y a eu une goutte qui a fait déborder le vase » assène-t-elle.

Cette marche blanche s’est répandue dans tout le pays. Les 14 régions du Sénégal ont répondu à l’appel. Les femmes ont parlé d’une seule voix.

« Nous allons remettre aux autorité un manifeste pour des solutions. Avec cette marche blanche, il y a eu un collectif d’associations, d’organismes d’hommes et de femmes, tous engagés pour la cause de la femme.

Nous allons continuer la réflexion et les actions en vue de trouver des solutions pour que la paix puisse régner dans ce pays pour le bénéfice de tous. Nous pensons que pour la paix, la femme qui est un pilier de la Nation doit jouer un rôle important. Lorsque la femme est en paix, tout le monde est en paix », assure Pr Khadidiatou Ba Fall.

Cette marche permettra à plusieurs femmes violentées de briser « ce silence qui tue » et d’oser dénoncer leurs bourreaux à temps.

 

CATHERINE MALOU-SENEGAL7

Leave a comment