L'Actualité en Temps Réel

Marche du COLIDEP : une camerawomen brutalisée, la CJRS condamne

Feuz Dione, la camerawomen de Buur News agressée dans l’exercice de sa profession. Feuz qui voulait immortaliser la marche interdite du collectif pour la libération des détenus politiques (Colidep) en a payé les frais avec des scènes de bousculade, elle a été brutalisée. Un acte que la convention des jeunes reporters du Sénégal condamne avec fermeté.
« La Convention des Jeunes Reporters du Sénégal (CJRS) a appris avec désolation l’agression dont a été victime la Camerawomen de BUUR NEWS ce Samedi, lors d’une manifestation prévue à la Place de l’Indépendance . Ces actes qui ternissent l’image de la Police sénégalaise sont inadmissibles, inacceptables et intolérables, surtout qu’ils sont dirigés contre des professionnels des médias dont le seul tort est d’exercer leur travail dans les limites prescrites par les règles du métier.

La CJRS réaffirme son soutien entier à l’endroit de cette camerawoman et est prête à l’accompagner dans toute suite qu’elle voudra réserver à cette affaire. »

Voici les images

Marche du COLIDEP : une camerawomen brutalisée, la CJRS condamne

Marche du COLIDEP : une camerawomen brutalisée, la CJRS condamne

Senegal7