Accueil Actualités Marche en l’honneur de Mamoudou Barry Des manifestations à Conakry et Paris

Marche en l’honneur de Mamoudou Barry Des manifestations à Conakry et Paris

Eeeeeeee

Vendredi 26 juillet 2019, la marche blanche en l’honneur de Mamoudou Barry, tué à Canteleu le 19 juillet 2019, a réuni environ un millier de personnes à Rouen (Seine-Maritime).

Ils étaient plus d’un millier de personnes dans les rues de Rouen (Seine-Maritime), vendredi 26 juillet 2019, pour une marche blanche en l’honneur de l’universitaire Mamoudou Barry, tué à Canteleu, le 19 juillet 2019.

Avant le début de la marche, plusieurs proches de l’universitaire ont pris la parole devant la presse. L’avocat de la famille a déploré un « crime raciste » et a appelé à rendre justice au Guinéen de 31 ans, père d’une petite fille de deux ans. Selon les organisateurs, 200 personnes sont venues en bus de Paris, pour participer à cette marche. Pour la police, plus d’un millier de « marcheurs » étaient là pour rendre hommage à Mamoudou Barry.

« Halte au racisme » et « Justice pour le Docteur Mamoudou Barry », scandait la foule. Le député européen EELV David Cormand et des élus locaux comme l’ancien président de la région Haute-Normandie, Nicolas Mayer-Rossignol (PS) ont également marché pour Mamoudou Barry. À l’autre bout de la terre, à Conakry, la capitale guinéenne, une centaine de personnes ont manifesté devant l’ambassade de France pour dénoncer le meurtre, avec des pancartes sur lesquelles on pouvait lire « à bas le racisme, non à la violence », a constaté un journaliste de l’AFP.

SOS Racisme, qui s’est portée partie civile dans ce dossier, a appelé de son côté à organiser des rassemblements et des marches dans les villes de France entre vendredi et dimanche « pour dire non au racisme antinoir et non à toutes les formes de haine raciste ».Un rassemblement est d’ores et déjà prévu, samedi 27 juillet, à 13 heures, place du Trocadéro, à Paris. Mamoudou Barry est mort des suites de ses blessures après avoir été roué de coups, dans la rue, à Canteleu. Un homme d’origine turque, avec des antécédents psychiatriques, a été interpellé lundi 22 juillet 2019, dans le cadre de cet homicide. Sa garde à vue a été levée pour raison médicale et il a été hospitalisé. L’enquête est toujours en cours.

 

SENEGAL7/AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici