L'Actualité en Temps Réel

Marche: les femmes du Djolof disent stop à la violence

Les femmes de Djolof en ont marre de la violence qu’elles subissent. Pour dire stop à ce fléau, des femmes venues des 19 communes du département de Linguère et membres de l’association Potital Djolof (qui signifie en langue pulaar l’association pour le développement du Djoloff) ont initié une marche pacifique à Dahra pour dénoncer ces violences.

Du stade Bassirou Sidy Ndiaye à la sous-préfecture de Sagatta Djoloff, les marcheuses ont dénoncé toutes les formes de violences exercées sur les femmes surtout en milieu rural.

Elles détenaient des pancartes sur lesquelles on pouvait lire « Non aux violences faites aux femmes, les femmes du Djoloff ont mal, à travail égal à salaire égal, nous réclamons plus de considération, non aux mariages précoces entres autres ». Elles ont mis à nu toutes les formes de souffrances auxquelles elles font face au quotidien.

«Au Djoloff, beaucoup de femmes souffrent le martyr, elles sont brutalisées, violentées, laissées à elles-mêmes, données en mariage sans leur avis. Nous voulons que cela cesse car elles ont des droits comme tout le monde », a déclaré Lamba Ka, porte parole des marcheuses.

Elle invite toutefois les autorités à faire en sorte que le maintien des filles à l’école soit une réalité en milieu rural pour réduire le fort taux d’analphabétisme. La marche pacifique autorisée a été encadrée par les éléments de la brigade de gendarmerie de Dahra.

Fanta DIALLO BA-senegal7