Accueil Football Matchs de préparation : Aliou Cissé tire un « bilan plutôt positif...

Matchs de préparation : Aliou Cissé tire un « bilan plutôt positif »

Le coach de l’équipe nationale du Sénégal, Aliou Cissé, en conférence de presse d’après match s’est dit plutôt satisfait de la prestation de son groupe, après les matchs contre la Bosnie et l’Ouzbékistan.

L’équipe d’Aliou Cissé n’a pas convaincu bon nombre de Sénégalais au sortir des matchs contre la Bosnie (0-0) ce mardi au Havre et l’Ouzbékistan (1-1) le vendredi pas au Casablanca. Toutefois, le coach lui en conférence de presse d’après match a tiré un bilan plutôt satisfaisant.
« Le bilan, il est plutôt positif. Dans la mesure où on n’a pas eu de blessés. J’ai pu faire jouer tous les joueurs sur ces deux rencontres-là. On a pu changer le système que je voulais mettre en place sur ces deux matchs. Il y a eu de très belles choses. Nous allons continuer à peaufiner. Nous allons continuer à travailler. C’est un nouveau système que nous ne maitrisons pas bien. Dans l’ensemble, les garçons ont répondu », a indiqué le technicien sénégalais.

Durant ces deux matchs le coach a testé un système 3-5-2 pour voir le comportement de ses joueurs. Mais, il pourrait revenir aux anciens dispositifs s’il juge que ses poulains ont du mal à s’adapter.
« Ce n’est pas un système qui est figé. On a joué en 4-2-4 ou en 4-3-3. Pour ça, on a des acquis, on sait comment ça marche. J’ai pensé qu’on a des joueurs pour ce système de 3-5-2, c’est ce que j’ai voulu regarder pour donner les lignes de direction. Cela m’a permis de conscientiser certains joueurs de ce qu’est une Coupe du Monde. Ce n’est pas une Coupe d’Afrique », a précisé Aliou Cissé.
Selon lui, les « Lions » ont fait une première mi-temps assez correcte mais, il déplore les déchets techniques notés durant le match : « Nous avons pu faire une assez bonne première mi-temps. On a pu jouer haut, se procurer des occasions. Je crois que ce qui me gêne un petit peu, par moments, il y a eu des déchets techniques »

L’entraîneur sénégalais de conclure : « Nos actions ne finissent pas dans les buts. C’est un travail de longue haleine. Le Sénégal est capable de jouer en attaque rapide, le Sénégal est capable de jouer en contre-attaque. Dans la conservation, nous devons être encore meilleurs. Nos adversaires nous supervisent. Ils savent que le Sénégal, il ne faut pas lui laisser d’espace. A la perte du ballon, ils nous coupent la profondeur, c’est à nous de travailler ça».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici