Accueil Actualités MBACKÉ-Le ministre Dame Diop sommé d’arrêter les ziars et de se consacrer...

MBACKÉ-Le ministre Dame Diop sommé d’arrêter les ziars et de se consacrer à trouver du travail aux jeunes.

Pour une fois qu’ils ont déroulé une conférence de presse conjointe, les Présidents du Conseil communal de la jeunesse de Mbacké et du Conseil départemental de la Jeunesse ont tenté d’expliquer pourquoi les jeunes de l’agglomération font partie de ses Sénégalais qui affrontent la mer pour trouver du travail.

Serigne Maï Seck et Bassirou Sène auront choisi de ne pas y aller avec le dos de la cuillère. Ils ont, tout bonnement, accusé les autorités de proposer aux jeunes des solutions incapables de prendre en charge leurs préoccupations et satisfaire leurs ambitions.

 » Le phénomène prend une grande ampleur. C’est l’Etat qui est responsable de ce cauchemar. Les jeunes de Mbacké sont encadrés à recevoir des financements, à formuler des projets. Malheureusement, après coup, les financements sont de modiques montants qui dépassent rarement 250.000 francs.

Les fortes sommes sont octroyées à des personnes isolées déjà bien solides financièrement. Et puis, il y a le fait que les jeunes ne sont pas associés aux rencontres qui aboutissent à des prises de décision les concernant. Nous avons besoin d’être consultés et d’être associés  »  fulminera Bassirou Sène, notamment.

Les deux Présidents regretteront, par ailleurs, l’attitude du ministre Dame Diop qui « semble privilégier les ziars à effectuer auprès des chefs religieux à l’effort de guerre attendu de lui pour juguler le fort taux de chômage noté dans le département de Mbacké. » Bassirou Sène de signaler que la jeunesse a vainement nourri des espoirs après sa rencontre avec le ministre Dame Diop.

« Nous avons échangé avec lui ici pendant deux tours d’horloge. Il nous a fait des promesses et nous ne l’avons plus revu. Quand son directeur de l’emploi nous parle de 6,8% de taux de chômage au Sénégal,  on a comme l’impression  qu’il nous manque de respect. C’est un ministre qui ne nous est d’aucune utilité pour le moment.  Juste une oreille pour écouter et rien de plus ».

Les jeunes ne manqueront pas de déplorer que le département de Mbacké n’ait pas eu droit à un poste ministériel qui aurait été,  selon eux, bénéfique pour les populations.

Assane SEYE-Senegal7

5 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici